Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 17:50

 

 

 

Bangui, 16 mars 2015 (RJDH) — La préoccupation des personnalités invitées  à Rome s’est limitée au forum national de Bangui et aux élections de 2015, a dit Enoch Dérant Lakoué, lors de la restitution de faite ce lundi à travers un point de presse. C'est de retour de Sant'Edigio.

 

Deux grandes thématiques ont été abordées à Rome. Une première sur le forum de Bangui et la situation sécuritaire et une seconde sur les élections à venir.

 

« La réussite du forum national de réconciliation, la sécurité qui ne peut revenir dans notre pays sans le désarmement des bandes armées et des milices et sans la mise en orbite opérationnelle des Forces Armées Centrafricaines (FACA), qui sont des objectifs à atteindre conformément à la résolution 2149 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et le soutien efficace et résolu au gouvernement centrafricain pour assurer la sécurité et l’ordre public tout au long du processus électoral », sont les points qui composent la première thématique.

 

Les conférenciers ont aussi  abordé la question concernant « les élections à réaliser dans les meilleurs délais et dans de bonnes conditions, le respect des résultats des élections et la tenue dans les meilleurs délais d’une table ronde de soutien financier en vue de permettre aux autorités légitimes qui sortiront des urnes d’entamer efficacement la reconstruction du pays et de faire face aux urgences de toutes sortes ».

 

S'agissant du choix des personnalités qui ont été invités à Rome, Enoch Derant Lakoue qui présentait la déclaration liminaire des participants  a fait savoir que « la liste des personnalités a été établie par la Communauté Sant’Edigio elle-même sans aucune participation d’aucune sorte des personnalités invitées ».

 

« En février 2015, la Communauté Sant’Edigio a convié quelques personnalités politiques notamment quatre anciens Premiers ministres et des leaders d’opinion à un exercice de réflexion sur le présent, le futur immédiat et l’avenir de notre pays. Le but poursuivi par la Communauté Sant’Edigio étant d’encourager et de conforter ceux-ci dans leur implication pour la recherche et la réalisation d’une paix définitive ainsi que le retour rapide à une vie normale en République Centrafricaine », a soutenu Enoch Derant Lakoué

 

L’appel de Rome a été signé le 27 février entre neuf politiques centrafricains sous l’égide de la Communauté catholique Sant’Edigio, qui mène des travaux de dialogue en Centrafrique. L’Appel a été critiqué par Christophe Gazam-Betty, ancien ministre et Joseph Bendounga, homme politique et candidat déclaré à l’élection de 2015 et Abdoulaye Isseine, leader de l'ancienne rébellion de la CPJP, une faction de l'ex Séléka et ancien ministre de la Jeunesse et des sports./

 

Naim-Kaélin ZAMANE

 

 

DECLARATION LIMINAIRE DES PARTICIPANTS A LA RENCONTRE DE ROME SUR LA SITUATION EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

 

(Bangui le 16 mars 2015)

 

La Communauté de Sant’ Egidio, Association Publique de Laïcs,  reconnue par le Saint Siège a pris l’initiative d’organiser à Rome une réunion sur la situation actuelle en République Centrafricaine, qui selon elle, « lui tient beaucoup à cœur ».

 

Ce n’est pas la première fois que cette Association s’intéresse à notre pays. Déjà en Août 2013, elle a invité à Rome une délégation centrafricaine comprenant des représentants des pouvoirs publics, de la société civile et des confessions religieuses pour préparer le Pacte Républicain qui a été signé à Bangui en novembre 2013 par les plus hautes autorités du pays à savoir : le Chef de l’Etat de transition Mr Michel DJOTODIA, Le Président du Conseil National de Transition Mr Alexandre Ferdinand NGUENDET, le Premier Ministre de Transition Mr Nicolas TIANGAYE. Ce Pacte Républicain confirme, au-delà de la Charte Constitutionnelle de Transition, l’esprit d’entente et de confiance dans lequel les acteurs de la transition devraient travailler ensemble pour le retour de la paix et de la légalité constitutionnelle en RCA.

 

En juin 2014, elle a convié à Rome la Communauté musulmane représentée entre autres par 4 Imams et dont la délégation était conduite par El Hadj BALADODO, Maire du 3ème Arrondissement de la Ville de Bangui pour des échanges et des conseils, en vue d’apaiser les tensions intercommunautaires dans notre pays, sur la base de ses nombreuses expériences  dans la résolution des crises sociales et humanitaires à travers le monde.

 

Cette fois-ci, en février 2015, elle a convié quelques personnalités politiques notamment quatre anciens Premiers Ministres  et des leaders d’opinion à un exercice de réflexion sur le présent, le futur immédiat et l’avenir de notre pays, le but poursuivi par la Communauté Sant’Egidio étant d’encourager et de conforter ceux-ci dans leur implication pour la recherche et la réalisation d’une paix définitive ainsi que le retour rapide à une vie normale en République Centrafricaine.

 

La liste des invités a été établie par la Communauté Sant’ Egidio elle-même sans aucune participation d’aucune sorte des personnalités invitées.

 

Il s’agit de :

 

  • Les anciens Premiers Ministres (Enoch DERANT LAKOUE, Anicet Georges DOLOGUELE, Martin ZIGUELE, et Nicolas TIANGAYE)
  • L’ancien Ministre d’Etat (Abdou KARIM MECKASSOUA)
  • Les anciennes Ministres (Léa KOYASSOUM DOUMTA et Béatrice EPAYE)
  • Les anciens Ministres (Désiré BILAL NZANGA KOLINGBA et Gaston NGUEREKATA)
  • Les trois facilitateurs (l’ancien Ministre Prosper NDOUBA, Mr MAURO GAROFALO Chargé des Relations Internationales de la Communauté de Sant’ Egidio et le Père ANGELO)
  •  

Il convient de noter que Mr Andrea RICCARDI, Professeur Emérite et fondateur de la Communauté Sant’ Egidio a participé au début et à la fin des travaux.

 

Il y’a lieu de souligner avec force que les personnalités invitées,  au cours de leurs échanges fraternels et fructueux, se sont accordées notamment sur les questions suivantes:

 

  • La réussite du forum National de Réconciliation ;
  • La sécurité qui ne peut revenir dans notre pays sans le désarmement des bandes armées et des milices et sans la mise en orbite opérationnelle des Forces Armées Centrafricaines (FACA) qui sont des objectifs à atteindre conformément  à la résolution2149 du Conseil de Sécurité des Nations unies ;
  • Le soutien efficace et résolu au Gouvernement Centrafricain pour assurer la sécurité et l’ordre public tout au long du processus électoral ;
  • Les élections à réaliser dans les meilleurs délais et dans de bonnes conditions ;
  • Le respect des résultats des élections ;
  • La tenue dans les meilleurs délais d’une table ronde de soutien financier en vue de permettre aux autorités légitimes qui sortiront des urnes d’entamer efficacement la reconstruction du pays et de faire face aux urgences de toutes sortes.

 

En définitive, les participants ont convenu de lancer un appel au Peuple Centrafricain et à la Communauté Internationale à les soutenir et à les accompagner dans le travail de reconstruction politique, institutionnelle, économique et morale de notre pays bien aimé.

 

Telle est l’essence de l’Appel de Rome signé le 27 février 2015 qui s’inscrit dans la logique des Accords de Cessation des hostilités de Brazzaville en date du 23 juillet 2014, du Forum National de Réconciliation en préparation, de l’accompagnement du Gouvernement de Transition, de la tenue des élections dans un climat apaisé et du soutien multiforme aux autorités qui seront issues des urnes.

 

Cet appel contient également des engagements politiques  pris par les signataires.

 

Un exemplaire de cet Appel a été remis  au Médiateur International dans la crise centrafricaine qui se trouvait en Visite d’Etat à Rome. Un autre exemplaire a été immédiatement envoyé à la Chef de l’Etat de Transition de la RCA.

           

Centrafrique/Bangui : Les élections et le Forum de Bangui, au centre de la rencontre de Sant'Edigio, selon les participants
Centrafrique/Bangui : Les élections et le Forum de Bangui, au centre de la rencontre de Sant'Edigio, selon les participants
Centrafrique/Bangui : Les élections et le Forum de Bangui, au centre de la rencontre de Sant'Edigio, selon les participants
Centrafrique/Bangui : Les élections et le Forum de Bangui, au centre de la rencontre de Sant'Edigio, selon les participants

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com