Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 13:07

 

 

 

06/02/15 (AFP)

 

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon veut augmenter le nombre des Casques bleus opérant en République centrafricaine en prévision des prochaines élections dans le pays, indique une lettre rendue publique jeudi.

 

Ban demande dans cette lettre au Conseil de sécurité d'autoriser le déploiement de 750 soldats et 280 policiers supplémentaires dans le cadre de la Minusca (mission de l'ONU en RCA).

 

La Minusca, qui a pris le relais le 15 septembre 2014 de la force africaine (Misca) déployée dans le pays, dispose actuellement de 8.600 hommes, pour la plupart issus des rangs de la Misca. Il est prévu qu'elle compte 12.000 soldats et policiers à effectif plein.

 

M. Ban note dans sa lettre que "malgré des progrès, la situation sécuritaire reste fragile" et que des affrontements continuent entre des éléments des milices anti-balaka et l'ex-coalition rebelle Séléka.

 

"Il sera particulièrement important que les renforts soient disponibles pour améliorer la sécurité avant, pendant et après la période électorale, notamment dans le contexte du retrait progressif annoncé des forces de l'opération (française) Sangaris", souligne le secrétaire général.

 

Si le feu vert du Conseil est donné rapidement, estime-t-il, les renforts pourraient être opérationnels d'ici à juillet.

 

Des élections présidentielles et législatives sont prévues en RCA en juillet et août prochains.

 

 

L'Onu veut un millier de casques bleus supplémentaires en RCA

 

06/02/15 (Reuters)

 

NATIONS UNIES (Reuters) - Le secrétaire général des Nations unies a demandé jeudi au Conseil de sécurité de valider l'envoi de 1.030 casques bleus supplémentaires en République centrafricaine (RCA). Ban Ki-moon a expliqué que la Minusca, la mission de l'Onu en RCA, avait dû affecter des hommes à la protection de la capitale après des violences en octobre dernier, ce qui laisse moins de troupes disponibles en dehors de Bangui.

 

Cela, souligne Ban, "limite la capacité de la Minusca à répondre avec souplesse et rapidité aux crises émergentes à travers le pays". Le secrétaire général réclame le renfort de 750 militaires et 280 policiers, qui porteraient les effectifs en uniforme de la Minusca à près de 13.000 hommes.

 

Le Conseil de sécurité de l'Onu doit renouveler en avril prochain le mandat de la mission. "La situation est fragile et les affrontements se poursuivent entre les anti-balaka (chrétiens) et des éléments de l'ex-Séléka (ex-rebelles majoritairement musulmans)", écrit Ban Ki-moon dans une lettre à l'instance onusienne.

 

"Des poches de communautés musulmanes vulnérables restent pratiquement tout le temps sous la menace et dans des conditions humanitaires désespérées, en dépit des efforts des forces internationales", ajoute-t-il.

 

Environ 5.600 casques bleus africains et 2.000 soldats français se sont déployés en décembre 2013 en Centrafrique pour mettre fin aux violences politiques et religieuses. L'Onu a pris le relais de la mission de l'Union africaine en septembre dernier et la force française, baptisée Sangaris, doit s'effacer peu à peu derrière la Minusca, qui aura normalement déployé en avril les neuf dixièmes de ses effectifs.

 

 

 

NDLR : On a beau augmenter l'effectif des casques bleus mais tant que leur commandement sur le terrain refusera de procéder au désarmement de force des bandes armées qui sèment l'insécurité et dont certaines se targuent de contrôler des zones entières du territoire centrafricain et d'autres, d'enlever des personnes et de les prendre en otage, la question du véritable rôle des casques bleus en Centrafrique se posera.

RCA : Ban réclame des renforts pour la Minusca avant les élections

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com