Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 23:38

 

 

 

http://afrikarabia.com   15 fév 2015 par Christophe RIGAUD

 

Un accord pourrait être signé vendredi prochain à Nairobi entre les différents belligérants du conflit. Les anciens présidents Bozizé et Djotodia auraient négocié leur retour à Bangui. Et l’homme fort de l’ex-Séléka, Nourredine Adam est attendu cette semaine à Nairobi.

 

L’imbroglio des négociations de Nairobi peut-il déboucher sur un accord entre les principaux protagonistes du conflit centrafricain ? C’est finalement ce qui pourrait arriver vendredi 20 février 2015  dans la capitale kenyane. Selon nos informations, Joachim Kokaté, représentant les anti-balaka, l’ancien président François Boizizé et Michel Djotodia pour les ex-Séléka ont trouvé « un accord de consensus » pour mettre fin au conflit. Sur la table, les belligérants promettent un cessez-le-feu, le désarmement des milices Balaka et Séléka, ainsi que la reconnaissance du Forum de Bangui et des autorités de transition, menées par la présidente Catherine Samba-Panza. Dans le nouveau projet d’accord, Kokaté, Bozizé et Djotodia ont retiré les deux articles litigieux qui avaient fait bondir la présidente de transition et la communauté internationale : la mise en place d’une troisième transition et l’amnistie générale pour tous les belligérants. En contrepartie, les deux frères ennemis, François Bozizé et Michel Djotodia (le second a renversé le premier en mars 2013) ont « sollicité leur retour à Bangui » auprès de la délégation envoyée par Denis Sassou Nguesso. La médiation congolaise, ainsi que les autorités de transition auraient donné leur accord de principe « si les deux ex-présidents renoncent à faire de la politique ». Une promesse qui semble difficile à tenir pour François Bozizé, qui fait le forcing pour pouvoir se présenter à la prochaine présidentielle.

 

Autre « exigence » des anti-Balaka et ex-Séléka auprès des émissaires congolais : la mise à l‘écart de Jean-Jacques Démafouth du processus de Nairobi, accusé de « blocage au niveau de la présidence centrafricaine ».

 

Nairobi pourrait faciliter le Forum de Bangui

 

Le président Congolais, Denis Sassou Nguesso, médiateur dans la crise centrafricaine et à l’initiative des négociations de Nairobi presse les différents acteurs de conclure un accord au plus vite. Il faut dire que Sassou Nguesso a beaucoup à se faire pardonner – voir notre article. Les autorités centrafricaines, la communauté internationale et les pays de la sous-région voyaient d’un très mauvais oeil ces discussions de Nairobi qui court-circuitaient le futur Forum de Bangui, censé mettre tout le monde autour de la table pour négocier la paix. Sassou avait convoqué les belligérants de sa propre initiative « sans informer Catherine Samba-Panza, ni les pays voisins, ni la France, ni l’ONU » nous confie notre source. Sassou a ensuite sciemment menti, notamment à la France, en affirmant avoir le soutien des Etats-unis, qu’il n’avait finalement pas. Le président congolais est donc condamné à réussir un coup diplomatique pour se sortir de cette situation embarrassante. Sassou mise sur un succès à Nairobi qui « faciliterait ensuite le Forum de Bangui » prévu en mars. Même si cette initiative n’est pas reconnue par la communauté internationale et donc juridiquement « sans valeur »  un accord à Nairobi pourrait jeter les bases d’accords plus poussés à Bangui, une fois le cessez-le-feu respecté et le désarmement entamé. Seul bémol dans cette affaire : le cas de Nourredine Adam.

 

L’ex-séléka tient toujours ses hommes et « veut revenir aux affaires ». Michel Djotodia doit pourtant composé avec cet homme toujours très puissant au sein du mouvement et sans qui « rien n’est possible » sur le terrain. Nourredine Adam voudrait bien participer au Forum de Bangui, mais la Cour pénale internationale (CPI) étudie son cas, comme d’ailleurs François Bozizé et Michel Djotodia. Dans ce contexte, Nourredine Adam signera-t-il les accords de Nairobi, comme convenu vendredi prochain ? Adam est annoncé dans la capitale kényane cette semaine pour finaliser les discussions.

 

Christophe RIGAUD – Afrikarabia

 

Lu pour vous : Bozizé et Djotodia sur le retour ?
Lu pour vous : Bozizé et Djotodia sur le retour ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com