Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 17:30

 

 

 

http://www.radiondekeluka.org   samedi 14 février 2015 14:30

 

Depuis jeudi 12 février, les Conseillers nationaux (parlementaires provisoires) sont en plénière. Les échanges ont été particulièrement fructueux, surtout en ce qui concerne l’article 123 de l’avant-projet de la loi fondamentale soumis aux débats par la Commission loi. L’article visé porte sur l’inéligibilité des hautes autorités de la transition comme nous l’explique le conseiller, Laurent Gon Baba, « Je trouve que le débat est très enrichissant. L’article 123 a fait l’objet d’une très longue discussion. Ça nous a pris 48 heures parce que l’article 123 voit les conditions d’inéligibilité des hautes personnalités de la transition ».


« Ce qui a amené les conseillers nationaux à prendre du temps sur cette question, c’est que certaines personnalités ont déjà donné une interprétation sur les conditions d’inéligibilité des hautes personnalités de la transition », a ajouté Mr. Gon Baba.


Et pourtant poursuit-il, « Il faut se rendre compte que les dispositions de cet article se trouvent déjà dans la Charte constitutionnelle de transition et dans le Code électoral. Il est clair que la Charte, dans son article 106, prévoyait déjà que le Chef de l’Etat, le Premier ministre, les membres du gouvernement, les membres du Conseil national de transition sont inéligibles à l’élection présidentielle et aux élections législatives qui marqueront la fin de la transition ».


Le Conseiller national Laurent Gon Baba estime que des personnalités disqualifiées par les textes en vigueur aux prochaines consultations populaires ont déposé leur dossier de candidature. « Il se trouve que certaines personnalités si malines commencent à s’agiter pour déclarer leurs candidatures aux prochaines élections présidentielle et législatives contrairement à ces dispositions », a-t-il souligné.

Les débats des parlementaires provisoires sur l’avant-projet de la constitution de la République Centrafricaine se poursuivent à l’hémicycle de l’Assemblée nationale, l’actuel siège du Conseil national de transition (CNT). Le vote de l’avant-projet de la constitution est prévu pour le lundi 16 février 2015.

 

 

NDLR :  La confusion qui règne au CNT où certains représentants de la société qui sont membres de la commission chargée de la rédaction de l'avant-projet de la constitution permet à ceux-ci de tenter de faire glisser dans ledit avant-projet certaines dispositions de la Charte constitutionnelle de transition ainsi que le projet de création d'un sénat dont l'actuel président du CNT se verrait président, tout comme certains anciens ministres comme Laurent Ngon-Baba dont cette dépêche rapporte les propos. C'est aussi tout ce désordre entre autre, qui rend plus qu’hésitante la communauté internationale à financer les élections en RCA.

L’article 123 du projet de la constitution suscite des débats

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com