Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 20:15

 

 

 

 DISCOURS DU PORTE-PAROLE DE L’AFDT MARTIN ZIGUELE

AU IVème CONGRES ORDINAIRE DU « RASSEMBLEMENT DEMOCRATIQUE CENTRAFRICAIN »

 

BANGUI, LE 10 FEVRIER 2015

 

Monsieur le Président du Rassemblement Démocratique Centrafricain et cher frère,

 

Mesdames et Messieurs les Membres du Comité Directeur  du Rassemblement Démocratique Centrafricain,

 

Chères Sœurs et Frères Militantes et Militants du Rassemblement Démocratique Centrafricain,

Distingués Invités,

 

Mesdames et Messieurs,

 

Au nom de notre plateforme commune, l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Transition (AFDT) que votre Parti le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) préside actuellement et dont  je suis le Porte-Parole, et au nom de tous les partis membres de l’AFDT, à savoir l’Alliance pour la Solidarité et le Développement (ASD), la Convention Républicaine pour le Progrès Social (CRPS), le Mouvement Citoyen PATARA (M.C.P), le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) , le Mouvement  pour la Démocratie et l’Evolution Sociale (MDES) et l’Union des Démocrates Centrafricains  (UDECA) , je vous présente nos très vives félicitations et notre totale solidarité pour la tenue ce jour de votre IVème Congrès  ordinaire.

 

Les partis membres de l’AFDT considèrent que notre parti frère le Rassemblement Démocratique Centrafricain est un pilier de la démocratie et de la République en ces temps de  très forts vents contraires, et nous vous encourageons  à continuer de façon aussi déterminée  à contribuer à renforcer les valeurs de Fraternité, de Travail et de Progrès, qui sont ces tryptiques  inscrites en lettres d’or dans la devise de votre Parti.

 

Oui, le Rassemblement Démocratique Centrafricain   a toujours été fidèle, au premier mot de son patronyme, le « Rassemblement ».

 

En effet, depuis sa création en 1987, votre Parti a toujours fait le choix de  rassembler le plus possible de filles et de fils de ce pays, au-delà de leurs origines et de leurs croyances, dans un creuset initialement  unitaire.

 

Ensuite,  depuis le retour à la  démocratie multipartiste en RCA que votre Parti a favorisé en 1992, vous continuez, dans l’environnement multipartite de notre pays, de toujours jouer la carte du rassemblement, malgré les vicissitudes de l’histoire.

 

Et vous continuez à rechercher les voies et moyens, et à saisir toutes les opportunités pour  rassembler les centrafricaines et les centrafricains, autour des valeurs de la République et la démocratie, comme en témoigne votre participation à tous les regroupements politiques de l’opposition depuis de nombreuses années

 

Aujourd’hui, vos frères et sœurs de l’AFDT vous en sont reconnaissants et ont décidé de vous porter à la Présidence du Collège des Présidents des partis membres de l’AFDT, et la dextérité avec laquelle vous vous acquittez de cette tâche est un réel motif de satisfaction et d’espoir pour nous tous.

 

Monsieur le Président d Rassemblement Démocratique Centrafricain et cher frère,

 

Mesdames et Messieurs les Membres du Comité Directeur du RDC,

 

Chères Sœurs et Frères Militantes et Militants du RDC,

 

Distingués Invités,

 

Mesdames et Messieurs,

 

Nous émettons le vœu que votre congrès soit une réelle opportunité pour votre Parti, et pour tout notre pays. Pour votre Parti, puisse ce congrès être toujours marqué par le triple sceau de la fraternité en ces temps de division, de travail en ce temps d’inanition, et de progrès en ce temps de recul sur tous les plans de notre pays.

 

Pour notre pays son sort dépend en grande partie de la ferme détermination des militantes et militants de votre Parti, aux côtés de tous les démocrates centrafricains, pour transformer les difficultés actuelles en  autant d’opportunités pour un nouveau départ de notre pays.

 

Nous comptons sur vous, Monsieur le Président et sur les cadres du RDC dont nous connaissons l’engagement patriotique, pour atteindre ces  objectifs que vous vous êtes assignés, et de la plus belle manière, en dépit des difficultés  politiques, administratives et sociales de notre pays.

 

Monsieur le Président,

 

Mesdames et Messieurs les Membres du Comité Directeur du RDC,

 

Militantes et Militants du RDC,

 

Distingués Invités,

 

Mesdames et Messieurs,

 

L’actualité nous  invite à réitérer la ferme condamnation de la pratique de  prises d’otage, qui est devenue le nouveau visage masqué de ces soldats perdus de la haine tribale, de la division et de la violence gratuite et aveugle.

 

Même à genoux, la République centrafricaine reste un Etat de droit, et de tels crimes, qui s’ajoutent à de nombreux crimes antérieurs, ne doivent en aucun cas rester impunis. La ligne politique de l’AFDT est claire : d’abord la justice, puis la réparation et enfin la réconciliation et non pas l’inverse.  

 

C’est pourquoi nous condamnons sans réserve le kidnapping du Ministre de la Jeunesse et des Sports, Monsieur Armel Ningatoloum Sayo , dont le sort nous inquiète profondément. Nous exigeons sa libération sans conditions et surtout sans paiement de rançons et sans céder aux chantages des preneurs d’otages.

 

Par ailleurs, nous réitérons nos encouragements aux autorités de la transition, aux  autorités judiciaires et aux forces internationales pour qu’elles poursuivent sans relâche et de manière déterminée les efforts louables déjà entrepris  pour identifier, traquer, arrêter et remettre à la justice, tous les auteurs des crimes et autres actes portant gravement atteinte à l’intégrité des Centrafricains, à la sécurité de leurs biens ainsi qu’aux intérêts de l’Etat.

 

La situation actuelle de notre pays est due en grande partie à notre mauvaise habitude prise lors des foras antérieurs d’accorder à tour des bras des amnisties qui nous reviennent aujourd’hui sous la forme d’un cyclone dévastateur. La survie de notre pays dépend de notre détermination à résister aux chantages dont l’accord mort-né de Nairobi en est une parfaite illustration.

 

Oui à l’accélération ds procédures contre tous les auteurs, co-auteurs et complices des crimes contre le peuple centrafricain devant la Cour Pénale Internationale. Oui à la mise en place très rapide dans notre pays de la Cour Pénale Spéciale Centrafricaine pour enquêter, instruire et juger les crimes graves contre notre peuple sans défense.

 

Monsieur le Président et chers frères et sœurs du RDC,

 

Nous avons  une pensée compatissante pour ceux de nos compatriotes tombés, blessés, meurtris, exilés ou déplacés du fait de cette longue  crise. La recherche de solutions pour aider notre pays à mettre fin à cette situation invivable pour nos populations est pour nous une préoccupation de chaque instant. Nous devons tous, dans une unité d’action, trouver dans les larmes, les sueurs et le sang versé de nos sœurs et frères l’énergie nécessaire au combat pour la survie de notre pays.

 

C’est un défi historique et unique.

 

 C’est dans ce sens que l’AFDT, ensemble avec nos frères et sœurs des plateformes de l’Alternative Citoyenne pour la Démocratie et la Paix (ACDP) regroupant sept partis, du  Collectif des Partis et Associations Politiques Sans Plateforme ( CPAPSP) composé de 6 partis et de l’Union des Partis ¨Politiques pour la Renaissance du Centrafrique (UPPRC) constitué de plus de dix partis politiques, nous organiserons ce vendredi  13 février à Bangui dans la matinée une grande Marche pour la Patrie , et à laquelle nous vous invitons, ainsi que tous les démocrates et républicains de Bangui,  à venir massivement y participer.

 

Monsieur le Président,

 

Mesdames et Messieurs les Membres du Comité Directeur du RDC,

 

Militantes et Militants du RDC,

 

Distingués Invités,

 

Mesdames et Messieurs,

 

Le Forum de Bangui et ses différentes étapes est et reste l’unique voie et le  passage obligé vers la paix dans notre pays. Toute autre approche en dehors de ces cadres n’est qu’une aventure qui ne saurait lier le peuple centrafricain.

 

Je termine maintenant mes propos pour vous laisser travailler car c’est par notre travail, c’est par notre génie créateur que notre pays s’en sortira.

 

Tout en souhaitant pleins succès aux travaux du IVème  Congrès ordinaire du Rassemblement Démocratique Centrafricain, je voudrais vous  adresser au début de cette année nouvelle tous mes vœux de bonne santé et d’espoir pour une vie meilleure.

 

Je vous remercie.

DISCOURS DU PORTE-PAROLE DE L’AFDT MARTIN ZIGUELE AU IVème CONGRES ORDINAIRE DU RDC
DISCOURS DU PORTE-PAROLE DE L’AFDT MARTIN ZIGUELE AU IVème CONGRES ORDINAIRE DU RDC

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com