Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 18:46

 

 

 

COMMUNIQUE PORTANT DEMENTI FORMEL

 

Relatif aux évènements de Bangui du 17 février 2015

 

J’ai lu avec beaucoup d’étonnement que Monsieur Naim-Kaélin Zamane a signé un article du RJDH, publié et repris par d’autres organes de presse ainsi que les réseaux sociaux, que le véhicule incendié ce matin 17/2/15 à Bangui et qui contiendrait des armes est ma propriété que j’ai prêtée au Préfet de la Ouaka.

 

Je cite l’article : « … Sur l’identité du propriétaire du véhicule, plusieurs autres sources parlent de l’ancien ministre d’État, Mohamed Moussa Dhaffane. Version non encore confirmée par le général de l’ex-Séléka, après les vaines tentatives du RJDH de rentrer en contact avec lui. Selon une source proche de la Minusca qui a requis l’anonymat, il s’agissait réellement du véhicule de Dhaffane mais transportant d’autres personnes. « Le véhicule appartient à Ousmane Mahamat Ousmane, l’ancien ministre du Commerce mais se trouvait à bord le préfet de Bambari El Hadj Abakar Ben Ousmane. C’est lorsqu’il descendait pour faire des copies que les jeunes s’en sont pris à lui. La Minusca est intervenu pour mettre hors de danger les personnes qui étaient à bord », précise-t-il. Fin de citation.

 

Je voudrais ici apporter un démenti formel et catégorique qu’il ne s’agit pas de moi, et je ne suis ni de près ni de loin impliqué dans quoi que ce soit sur ce qui s’est produit ce matin à Bangui. Je suis en déplacement à l’extérieur du pays et aucun véhicule m’appartenant n’est prêté à personne à Bangui. Je ne suis pas en contact avec les victimes de cet accident, je ne peux donc pas leur remettre un véhicule.

 

Je voudrais aussi déplorer qu’un élément se présentant proche de la MINUSCA se serait permis de citer injustement mon nom dans cet article de presse sous couvert de l’anonymat. C’est très dommage.

 

Au contraire, je fais l’objet de dénigrement de la part de mes détracteurs au sein des groupes armés, parce que je me suis clairement éloigné de tous les va-t-en-guerre, fauteurs de troubles. SOIT !

 

Quel que soit le temps que cela prendra, Dieu fera éclater la victoire de celles et ceux qui auront préféré la paix à la guerre, la justice à la barbarie et, surtout, se seront repentis de leurs fautes de parcours pour se réconcilier avec le Peuple souverain. J’ai résolument opté pour la paix et la réconciliation, je sais donc, avec foi, que Dieu ne trahi pas les repentis qui sont sincères dans leur engagement vis-à-vis de LUI, Le Tout Puissant Seigneur de l’univers.

 

 

Mohamed-Moussa DHAFFANE

 

Ancien Ministre d’Etat

Démenti de Moussa Mohamed Dhaffane

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com