Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 21:07

 

 

 

Pana 09/02/2015

 

Les ressortissants et réfugiés centrafricains résidant à Pointe-Noire, principal centre économique du Congo, ont formulé une série de recommandations susceptibles de garantir la paix, la sécurité, les élections et la réorganisation de la vie politique et économique de la Centrafrique, a-t-on appris lundi à Brazzaville de source officielle.

 

Ils étaient réunis autour de la mission multi-institutionnelle des consultations populaires à la base, conduite par la ministre centrafricaine des Eaux et Forêts, Mme Charlotte Isabelle Gaudeuille, prélude à la tenue dans les prochains jours à Bangui, en République Centrafricaine (Rca), du grand forum de réconciliation et de reconstruction.

Les ressortissants centrafricains, par la voix de leur président à Pointe-Noire, M. Jeannot Walikemo, ont recommandé, entre autres, la mise en application des conclusions du forum de Brazzaville, tenu en juillet 2014, la création d’une commission vérité, justice et réconciliation pour faire la lumière sur les différents conflits en Centrafrique, la mise en place des mécanismes garantissant des élections libres, transparentes et équitables et le retour dans leur pays de tous les réfugiés centrafricains.

La réhabilitation, la réorganisation et le réarmement des Formes armées centrafricaines (Faca) en tenant compte de l’équilibre régional, la démobilisation le désarmement et la réinsertion des combattants et leur intégration éventuelle dans l’armée, selon les critères de recrutement, la création du Sénat, l’encadrement des jeunes, la promotion de l’équité dans tous les secteurs de la vie nationale, l’intégration de la ségrégation religieuse, la relance du secteur productif, la promotion de la bonne gouvernance administrative et judiciaire et l’indépendance figurent parmi les suggestions des Centrafricains réfugiés à Pointe-Noire, qui se sont dits las des atrocités de la guerre et des urgences étrangères.


Mme Gaudeuille, qui s’est réjouie de la mobilisation de ses concitoyens, a déclaré que celle-ci constitue un tournant décisif, tout en les invitant à être dignes et d’honorer le peuple congolais, en respectant les lois du pays hôte, et en dénonçant tout comportant déviant.


Elle les a, en outre, appelés à tirer les leçons des souffrances endurées et de s’impliquer dans le processus de relèvement du pays, afin de tourner définitivement le dos aux violences armées, et participer à la refondation de la Centrafrique.

Mme Gaudeuille a, par ailleurs, insisté sur la nécessité d’assurer la représentativité des principales victimes que sont les jeunes et les femmes au forum de Bangui, qui se tiendra sous l’égide du Groupe de contact international de contact, et qui s’articulera autour des questions de vérité, de justice, de lutte contre l’impunité, de réconciliation, ainsi que les questions sécuritaires et électorales.


Au cours de cette consultation, organisée en présence de la ministre congolaise des Affaires sociales, de l’Action humanitaire et de la Solidarité, Mme Emilienne Raoul, et du préfet de Pointe-Noire, Alexandre Honoré Paka, Mme Gaudeuille a rassuré son auditoire que depuis l’arrivée de la présidente de transition, Mme Catherine Samba Panza, à la tête du pays, en janvier 2014, plusieurs efforts ont été réalisés avec l’appui de la communauté internationale.


Il s’agit du rétablissement progressif de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, le redéploiement de l’administration à l’intérieur de la Centrafrique, la réhabilitation de la police et de la gendarmerie, la prise des mesures en matière de poursuite des crimes odieux contre le peuple centrafricain, avec la création prochaine d’une Cour spéciale, et le paiement régulier des salaires.


Selon la ministre centrafricaine des Eaux et Forêts, actuellement les autorités de son pays s’attèlent au désarmement des groupes armés et à la réhabilitation des forces armées avec le concours de la communauté internationale.

Centrafrique: recommandations pour le succès du Forum de Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com