Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 11:57

 

 

 

Le président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) Martin Ziguelé, a appelé à la réadaptation de la résolution 2149 au contexte qui prévaut sur le terrain afin de mieux combattre le grand banditisme dans son pays. Il l’a dit le mercredi dernier lors d’une émission débat avec nos confrères du RJDH à Bangui. Martin Ziguelé a justifié sa prise de position par l’évolution de la situation sur le terrain. Pour le président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), la République Centrafricaine est entrée dans l’ère de la grande criminalité, ce qui selon lui, justifie la relecture de la résolution 2149 du conseil de Sécurité afin de l’orienter vers cette nouvelle situation.

 

 « Je ne dis pas et je ne le dirai jamais assez qu’au moment où cette résolution était votée, elle n’était pas bonne. Mais depuis qu’elle est votée, la situation sur le terrain a évolué. Nous faisons face aujourd’hui à des opérations de grande criminalité. Les groupes armés s’en prennent systématiquement à la population qui est la seule victime. Cette grande criminalité qui est en train de se généraliser et appelle une réaction forte. C’est pourquoi, nous pensons qu’il est essentiel de réadapter le cadre juridique de l’intervention afin de l’orienter vers cette grande criminalité ».

 

Le président du MLPC, candidat déclaré à la présidentielle de 2015 pense que sa proposition est réalisable « au Mali, les pays de la CEDEAO qui intervenaient dans ce pays, confrontés à l’évolution de la situation sur le terrain, avaient en son temps écrit au conseil de sécurité des Nations-Unies pour demander la relecture des résolutions. Cela s’est fait à la demande de ces pays avec l’accord des autorités maliennes de l’époque. Aujourd’hui, les chefs d’Etat de la CEEAC peuvent demander cette réadaptation de la résolution en question, en ce qui concerne la République Centrafricaine » a expliqué le porte flambeau du MLPC à la présidentielle de 2015.

 

Martin Ziguelé exige un langage de fermeté vis-à-vis des groupes armés qui selon lui, n’ont aucun projet politique « aujourd’hui, nous savons que ces groupes armés n’ont pas de projet politique. Lorsqu’ils prennent un jeune et enlèvent moto et téléphone, quel est le projet politique qui est derrière cette pratique. Lorsqu’ils dépouillent systématiquement ceux qu’ils croisent, quel est le projet politique qui transparait ? Aucun à mon avis. Je pense qu’aujourd’hui qu’il faut passer à la vitesse supérieure » a indiqué le président du MLPC.

 

Martin Ziguelé a proposé la relecture de la résolution 2149 du conseil de sécurité, une semaine après la libération du ministre de la jeunesse pris en otage par les Antibalaka le 25 janvier alors qu’il rentrait de culte.

 

Sylvestre Sokambi

Centrafrique: Martin Ziguélé appelle au réajustement de la résolution 2149 des Nations Unies sur la RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com