Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 11:32

 


 

Bangui, 18 Février 2015 (RJDH)— Le gouvernement doit relever le niveau de la sécurité, a dit le porte-parole de la Minusca, Hamadoun Touré. Un appel lancé lors d'un point de presse, tenu ce mercredi 18 février. La Minusca a par la même occasion appelé les protagonistes de la crise centrafricaine à la retenue.

 

Faisant le point de la situation sécuritaire du pays, le porte-parole de la police de la Minusca, Eric Kayiranga a d’abord rappelé les évènements qui ont créé des tensions ces derniers jours à Bangui. « Dans la nuit du 14 février, un élément de l’Ex-Séléka a été mortellement poignardé par un ex-Anti-Balaka vers la Primature. Le même jour, deux corps ont été retrouvés la nuit dans le 3e arrondissement visiblement poignardés. Hier, nous avons recensé un cas d’un véhicule qui transportait le préfet de la Ouaka et qui a été détruit par un groupe des voyous au centre-ville et la police de la Minusca est intervenue pour assurer la sécurisation des lieux », a rappelé Eric Kayiranga.

 

Selon Eric Kayiranga, au courant de la semaine, 21 personnes ont été arrêtées dans le cadre des opérations de lutte contre la grande criminalité pour 17 infractions.

 

La Minusca se dit préoccupée du regain de violence observé ces derniers jours à Bangui et dans certaines villes du pays. « Plusieurs actes barbares ont été commis et se trouvent à contre-courant du climat général de détente qui a permis la tenue des consultations populaires à la base dans la majeure partie du pays », a fait observer le porte-parole de la Minusca.

 

C’est à la lumière de ce regain de tension que, Hamadoun Touré a invité le gouvernement  à « prendre des mesures adéquates pour relever le niveau de sécurité et contribuer de manière significative à l’apaisement des tensions ».

 

« La Minusca appelle tous les protagonistes à faire preuve de retenue et à consacrer leur énergie et leur influence à la réconciliation nationale, la cohésion sociale, préalables à une paix durable », a déclaré Hamadoun Touré.

 

Le weekend dernier a été marqué par des actes de violences dans la capitale et dans certaines villes de provinces, occasionnant la mort d’une dizaine de personnes. /

 

Fridolin Ngoulou

 

L’agence Ecobank près de l’université de Bangui vient d’être braquée à 9h30, ce jour jeudi 19 février 2015. Près de 6 millions de F CFA emportés par des braqueurs venus à bord d'un pick up L200

 

 

NDLR : C’est précisément en raison de l’effondrement total de l’état centrafricain et particulièrement de ses forces de sécurité et de défense qu’il a été fait appel aux casques bleus de Nations Unies. Si maintenant les responsables de ces casques demandent encore à ce même gouvernement dont l’incapacité à rétablir l’ordre et à sécuriser le pays n’est plus à démontrer, il faut donc s’interroger sur ce que sont exactement venus faire les casques bleus de la MINUSCA en République centrafricaine alors qu’ils ont pourtant bel et bien reçu mandat de désarmer par la force toutes les bandes armées qui sévissent dans le pays.

Centrafrique : La Minusca invite le gouvernement à relever le niveau sécuritaire

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com