Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 16:34

 


 

Bangui, 24 Février 2015 (RJDH)--- Des recommandations et besoins exprimés par la population centrafricaine sont en cours de compilation, afin d'être présentés au prochain forum de Bangui. L’atelier de restitution des activités de ces consultations populaires à la base a commencé le lundi 23 février. Jusqu’à ce mardi, les préoccupations des 10 préfectures ont été présentées par les rapporteurs des différentes localités dont ils ont sillonnées. La paix, la sécurité et la cohésion sociale, sont des points soulevés dans chaque présentation.

 

Ce mardi, c’est le tour de six préfectures de la RCA de présenter leurs préoccupations. Il s'agit des préfectures de la Nana-Mambéré, du Haut-Mbomou et de la Mambéré-Kadéï 2, de l’Ouham-Pendé, l’Ouham 1 et l’Ouham 2.

 

Le ministre de la Jeunesse et des sports Armel Ningatoloum Sayo qui avait supervisé les consultations dans la préfecture de la Mambéré-Kadéï, rapporté les préoccupations des habitants qui sont entre et autres, la paix, la restauration de la sécurité, le souhait du Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR). La situation des enfants soldats fait partie des recommandations.

 

 « Plusieurs habitant sollicitent  la dotation et le retour en service des forces de défense et de sécurité précisément des FACA.  Le désarmement des groupes armés sur l’ensemble du territoire, le renforcement du système éducatif, la réinsertion sociaux-économiques et la réintégration de la population », tels sont les recommandations faites dans la Mambéré Kadéï.

 

Selon le Chargé de mission en matière de la réconciliation dudit département, José Messongo, il ya la volonté des centrafricains d'abandonner les armes et vivre en paix. « Les centrafricains ont beaucoup parlé, surtout sur leur vécu pendant  la crise. La population avait émis de recommandations.  A travers cette restitution, nous avons compris que le centrafricain est fatigué de cette crise, il a l’envie de vivre en paix, il veut aller de l’avant et veux redorer l’image de son pays à l’extérieur », a-t-il énuméré.

 

Même si les activités des consultations à la base prennent fin progressivement, dans le pays, la date retenue pour le Forum de Bangui n'est pas encore fixée. « Il y a beaucoup de choses à faire  avant la tenue de ce Forum. Car, le gouvernement veut que ce dialogue soit plus ou moins le dernier et donc on doit tout faire pour que ce forum réussisse », a dit José Messongo.

 

Les  consultations populaires à la base, ont  débutés le 21 Janvier dernier à l’intérieur du pays, ensuite dans les huit arrondissements de Bangui, Bimbo et Bégoua.  Les Centrafricains vivant  au Congo Brazzaville, Congo Kinshasa, au Cameroun et au Tchad ont aussi exprimé leur besoin. Cette activité avait pris fin le 15 Février 2015./

 

Line Péguy Gondje Demba

Centrafrique/Bangui : Des rapporteurs présentent les besoins des Centrafricains, après les consultations populaires à la base

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com