Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 16:53

 

 

 

http://www.radiondekeluka.org   jeudi 19 février 2015 14:59

 

Une somme à hauteur de six millions de francs CFA a été volée ce jeudi matin à l’agence Ecobank située à proximité de l’Université de Bangui (1er arrondissement) selon un cadre de la direction de Ecobank Centrafrique. Mais selon des témoignages recueillis sur place auprès de certains témoins, la somme volée serait d’environ 2.950.000 francs CFA. Selon un témoin, l’argent devait être versé par un contribuable qui devait le récupérer à Douala au Cameroun. Le  braquage qui s’est produit aux environs de 8 heures 40 minutes a été attribué à quatre hommes armés non identifiés.


Selon un autre témoin, présent aux guichets au moment de l’attaque, trois des bandits armés, arrivés à la succursale Ecobank à bord d’un véhicule 4x4, se sont présentés aux guichets intimant l’ordre au personnel de leur donner de l’argent.
 
« On était quinze clients à l’intérieur. Aussitôt, deux personnes ont fait leur entrée dans la salle. L’un portait une casquette avec des sparadraps à la joue, l’autre en culotte. Ils ont été reçus par un gendarme qui voulait savoir ce qu’il pouvait faire pour eux. Ceux-ci n’ont pas répondu. Un troisième est encore entré, masqué jusqu’au visage et tenant un AK47. « Que personne ne bouge », a dit ce dernier. Immédiatement le gendarme s’est retourné pour chercher à arracher l’arme », a expliqué le client qui n’avait pas pu faire son opération bancaire.

L’un des trois braqueurs qui portait une kalachnikov a été immobilisé à l’intérieur par un gendarme en poste à l’agence, déclenchant une bagarre avec les autres brigands.

« La bagarre a commencé et le gendarme a réussi a enlevé le chargeur de l’arme. Pendant ce temps, le brigand l’a frappé avec l’arme qu’il a en main. Les deux autres qui étaient devant la caissière ont sorti leurs pistolets et l’ont braqué. Nous avons pu sortir grâce au gendarme qui était à l’intérieur. Celui qui est dehors a pris fuite », s’est indigné une dame qui se trouvait dans la salle.

Le véhicule des braqueurs, après le forfait, a pris la direction de l’avenue de l’Indépendance avant de faire demi tour et d’emprunter l’avenue des Martyrs en allant vers l’hôpital communautaire.

Le Directeur général de Ecobank Centrafrique et plusieurs cadres de cette institution bancaire sont arrivés sur les lieux. Aucune déclaration n’a été faite à la presse. Une décision à huis clos a été prise et la succursale a été automatiquement fermée.

Avant l’opération de fermeture, de passage devant l’agence Ecobank, le Premier ministre, Mahamat Kamoun, s’est arrêté pour s’imprégner de la situation.

Le ministre de la Sécurité publique, Nicaise Samedi Karnou, est également passé mais n’a pas voulu se livrer à la presse qui s’apprêtait à le questionner.

Le procureur général, Ghislain Grézénguet, informé de cet acte, est venu échanger avec les responsables d’Ecobank aux fins d’ouvrir une enquête et traquer les auteurs.

Ce jeudi aux environs de 12 heures en face du commissariat du 8e arrondissement, le receveur d’un bus de la Société de nationale de transport urbain (SONATU) a été agressé par huit hommes qui l’ont dépouillé d’une somme de 80.000 francs CFA.

Déjà hier nuit, dans le 4e arrondissement, un conducteur de taxi a été tué et cinq taxis ont été emportés par les agresseurs, tous des hommes armés. L’acte s’est produit aux environs de 20 heures au quartier Fouh.

Le secrétaire général du syndicat des conducteurs des taxis et bus, René Pierre Sokambi-Kandjia, a décrié la situation et appelé ses pairs à plus de vigilance. Il exhorte les autorités de la transition, en particulier le ministère de la Sécurité publique, à prendre ses responsabilités.

6 millions F CFA volés chez Ecobank ce jeudi à Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com