Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 17:36

 

 

 

Par LeFigaro.fr  le 19/01/2015 à 17:24

 

Une Française de 67 ans, membre d'une ONG, a été enlevée ce matin à Bangui, en République centrafricaine. Les milices anti-balakas, des bandits de l'Ouest du pays, sont soupçonnés d'être à l'origine de cet enlèvement. Ils réclament la libération d'Andjilo, un de leur chef arrêté dimanche. Des négociations seraient en cours avec l'archevêque de Bangui.


D'après RTL, cette Française appartiendrait à l'ONG "International Rescue Committee". Mais une autre source, qui a révélé l'information, cite l'ONG Caritas.
 

Peter Bouckaert @bouckap

 

Follow

 

Confirmed French sister working 4 Caritas & CAR priest abducted by #antibalaka this AM, reaction 2 detention of AB leader Andillo Saturday

 

3:14 PM - 19 Jan 2015

 

 

Une humanitaire française enlevée en Centrafrique

 

http://www.ledauphine.com  19/01/2015 à 17:26

 

Une Française a été enlevée ce lundi 19 janvier 2015 à Bangui en République Centrafricaine. Il s'agit d'une femme âgée de 67 ans, membre de l'ONG "International Rescue Committee" révèle le site RTL.fr. Elle aurait été enlevée par des fidèles d'un chef anti-Balaka arrêté par la MINUSCA dimanche. Le parquet centrafricain avait annoncé dimanche l'arrestation par la Minusca, la force de l'Onu dans le pays, d'un chef de milice anti-balaka recherché depuis des mois pour meurtre, rébellion, viol ou pillage.

 

Centrafrique : une Française membre d'une ONG enlevée à Bangui

 

TERRORISME - Une femme de 67 ans, membre de l'ONG International Rescue Committee a été enlevée ce lundi matin à Bangui en République Centrafricaine.

 

Elle s'appelle Cecilia, à 67 ans, et travaille pour une ONG. Cette sexagénaire membre de l'organisation non gouvernementale International Rescue Committee a été enlevée ce lundi matin dans la ville de Bangui en République Centrafricaine, selon une information RTL.

 

La radio précise que les anti-balakas sont soupçonnés d'être les auteurs de ce kidnapping. Ils réclameraient la libération d'Andjilo, un de leur chef arrêté dimanche. Des négociations sont en cours avec l'archevêque de Bangui.

 

 

Deux humanitaires enlevés à Bangui par des Anti-Balaka
 

Bangui, 19 janvier (RJDH)—Deux humanitaires dont une  française, travaillant pour  la Coordination diocésaine de la santé à la Caritas sont enlevés ce lundi 19 janvier par des miliciens Anti-Balaka dans le 4e arrondissement de Bangui, pour exiger la libération d’un de leurs chefs Rodrigue Ngaïbona, alias Andjilo, arrêté  samedi dans le nord du pays par les troupes de l’ONU et conduit à Bangui. Un rescapé des otages a témoigné les faits au RJDH.

 

Elkana Ndawatcha de la coordination diocésaine de la santé, qui conduisait le véhicule a relaté les faits en ces termes  « J’étais à bord comme chauffeur, j’ai pris notre partenaire, une française et un confrère pour nous rendre au PK 35 et PK 45 sur la route de Damara avec des kits sanitaires. Au niveau du quartier Fouh, nous sommes tombés dans une embuscade tendue par des Anti-Balaka. Quatre personnes en arme  nous ont arrêtés et ils m’ont fait sortir du véhicule. Ils ont emporté le véhicule à destination de Boy-Rabe avec deux otages dont notre partenaire la française », a-t-il relaté.

 

Selon Elkana, la française, nommé Claudia soutient sa structure depuis 2005. Sa visite à Bangui devrait prendre fin le mardi prochain.

 

L’archevêque de Bangui, Mgr Dieudonné Nzapalainga a effectué dans la  matinée une descente au quartier Boy-Rabe pour ouvrir les négociations. Une source proche de la Caritas a déclaré que la deuxième otage a été libérée.

 

Selon les informations recueillies auprès des Anti-Balaka, cette prise d’otage est une réaction par rapport à l’arrestation de Andjilo dont le mouvement exige la libération.

 

Le coordonnateur des Anti-Balaka, Patrice-Edouard Ngaïssona est resté injoignable. Toutefois, une source proche de la coordination des Anti-Balaka a déclaré qu’ils vont tout mettre en œuvre pour libérer le véhicule et l’otage française dans la journée, après la sensibilisation des éléments Anti-Balaka sur le terrain. /

 

Fridolin Ngoulou


http://www.rjdh-rca.net/actulites/actualite/centrafrique-deux-humanitaires-enleves-a-bangui-par-des-anti-balaka.html#Y6YMZIKKq8DFEf20.99

 

 

Centrafrique : une humanitaire française enlevée à Bangui

 

Les milices anti-balakas seraient être à l'origine de l'enlèvement d'une Française de 67 ans lundi à Bangui (République centrafricaine) qui fait suite à l'arrestation de l'un de leurs chefs par la force de l'ONU (Minusca).

 

M. Pf. | 19 Janv. 2015, 17h42: 19 Janv. 2015, 19h14

 

Une Française de 67 ans, membre d'une ONG, a été kidnappée ce lundi à Bangui, en République centrafricaine, selon plusieurs médias locaux, puis la radio RTL.

 

Les milices anti-balakas seraient à l'origine de cet enlèvement. Le rapt pourrait être lié à l'arrestation du «général Andjilo», puissant chef anti-balaka appréhendé samedi à Bouca (nord-ouest) par la force de l'ONU (Minusca).


Les anti-balaka sont des milices principalement chrétiennes qui se sont formées pour lutter contre les rebelles, essentiellement musulmans, de la coalition Séléka qui avait pris le pouvoir en Centrafrique en mars 2013 avant d'en être chassée en janvier 2014. Les deux camps sont accusés d'avoir commis de graves exactions. Le «général Andjilo», qui a été un des principaux chefs anti-balaka à Bangui, avait fui la capitale. Il est notamment accusé d'avoir été un des meneurs des miliciens qui ont lancé les massacres de musulmans le 5 décembre 2013 à Bangui.


Les ravisseurs de la sexagénaire française réclameraient la libération d'Andjilo en échange de celle de l'humanitaire, enlevée avec un religieux dont la nationalité reste à confirmer. « Ce matin, j’étais avec notre partenaire qui vient d’arriver de la France (l'otage française, NDLR). Nous avons chargé un véhicule avec des tables de consultation et des médicaments afin d’approvisionner les Centres de santé en médicaments et matériels médicaux. Arrivé au niveau du quartier Fouh (quartier du 4ème arrondissement de Bangui), on est tombé dans une embuscade tendue par les éléments anti-balakas qui nous ont pointés avec leurs armes. Ils m'ont fait descendre du véhicule avant de l’emporter avec tous les matériels médicaux qu’il contient et les deux otages dont la dame française », a raconté à l'agence de presse locale Anadolu un responsable de la Coordination Diocésaine pour la Santé (CODIS).


Des négociations seraient en cours avec des autorités religieuses chrétiennes basées à Bangui.

 

Confirmed French sister working 4 Caritas & CAR priest abducted by #antibalaka this AM, reaction 2 detention of AB leader Andillo Saturday

 

— Peter Bouckaert (@bouckap) 19 Janvier 2015

Une Française enlevée en République centrafricaine
Une Française enlevée en République centrafricaine
Une Française enlevée en République centrafricaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com