Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 00:58

 

 

Bangui : La nomination des membres de la Commission Préparatoire du forum de Bangui, crée des mecontents

 

Bangui, 09 janvier 2015 (RJDH) — Le G7 Siriri, plateforme de tous les groupes armés de Centrafrique fustige la liste des membres de la commission préparatoire du Forum de Bangui. Pour son rapporteur général, Dr Euloge Koi Doctrouvé, bien que faisant partie des membres du G7 Siriri, les personnes nommées au nom de ce groupement ne sont pas celles retenues par le groupe. La présidence aura, selon lui, jeté son dévolu sur des personnes autres que celles proposées par le G7 Siriri, il l’a fait savoir au cour d’un entretien au RJDH

 

« Nous avons envoyé des noms des personnalités devant nous représenter dans la Commission Préparatoire du forum de Bangui. Or, en sortant la liste, c’est d’autres noms qui ont été cités. Cette méthode va à l’encontre du consensus qui guide toute action du G7 Siriri », a expliqué Dr Euloge Koi Doctrouvé, en sa qualité de rapporteur général du G7 Siriri et Secrétaire General du Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice (MLCJ).

 

Dr Euloge voit derrière  cet acte, une façon de diviser et de créer la zizanie au sein du mouvement pourtant uni. « Ce sont des méthodes qui ne peuvent construire la paix en République Centrafricaine », a-t-il dit.

 

Le mouvement tient pourtant à poursuivre le processus de réconciliation, en acceptant malgré tout la décision de la nomination. « Nous prenons acte de la décision et sommes solidaires de la suite du processus, voix ultime de la sortie de crise en République Centrafricaine. Nous avons tenu seulement à critiquer la procédure ayant entouré la désignation des représentants du G7 Siriri, mais nous nous plions à la décision».

 

Le RJDH n’a pas pu entrer en contact avec la présidence de la République Centrafricaine pour plus d’éclaircissements sur le mode de désignation des membres de cette commission.

 

Le G7 Siriri est la plateforme de tous les groupes armés de Centrafrique. Il réagit ainsi à la publication de la liste des 22 membres de la Commission Préparatoire rendu publique par décret présidentiel du 07 janvier dernier. /

 

Naim-Kaelin ZAMANE


 

Bangui : Le 1er vice président du RDC justifie le report du congrès du parti
 

Bangui, le 09 janvier 2015 (RJDH)---Le congrès du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC)  prévu du 20 au 22 janvier 2015 est reporté au mois de février. Le 1er vice président de cette formation politique, Joachim Rainaldy Sioké, a expliqué que cette rencontre a été reportée pour peaufiner les préparatifs.

 

Prévu initialement du 20 au 22 janvier, c’est finalement entre le 10 et le 12 février 2015 que le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) se réunira pour son congrès ordinaire. L’annonce de ce report a été faite dans un communiqué de presse publié ce jour par ce parti politique.

 

Joachim Rainaldy Sioké, 1er vice président du RDC, joint par le RJDH a expliqué que ce report est motivé par la question liée aux préparatifs de la rencontre, « il est vrai que nous avions fixé la tenue du congrès du 20 au 22 janvier 2015. Mais le bureau politique a rencontré le mardi dernier, le comité d’organisation de ce congrès. Il était question de  faire le bilan à mis parcours des préparatifs de cette rencontre. Le comité a conseillé que nous puissions reporter le congrès afin de lui permettre de peaufiner les préparatifs. C’est sur conseil des membres de ce comité, que nous avons décidé de reporter le congrès. En fait, c’est pour des soucis logistiques que le RDC a décidé de reporter cette grande rencontre ».

 

Le 1er vice président de cette formation politique a confié au RJDH qu’il s’agit du dernier report possible, « je crois  que la nouvelle date indiquée ne pourra plus subir de modification. Toutes les mesures sont prises pour que nous allions vers ce congrès d’ici les 10, 11 et 12 février 2015 ».

 

Lors d’un échange avec le RJDH, le  31 décembre dernier, Joachim Rainaldy Sioké a confié que c’est lors de ce congrès que le RDC désignera son candidat à la présidentielle de 2015.

 

Notons que c’est le 4ème congrès ordinaire du RDC depuis sa création par le feu président André Kolingba en 1987./

 

Sylvestre Sokambi


 

Bambari : Un calme relatif après les incidents des Anti-Balaka
 

Bambari, 09 Janvier 2015 (RJDH)- Un calme relatif est constaté dans la ville de Bambari (centre), après un accrochage qui a eu lieu entre les Anti-Balaka, les deux derniers jours. Les activités commerces ont ouvert et  la circulation a également repris.

 

« La circulation a repris dans la ville de Bambari. Les diverses activités de la ville, les commerçants ont ouvert leur boutique », a affirmé une source hospitalière jointe par le RJDH.

 

Le témoin a ajouté que les blessés de ces violences reçoivent des soins à l’hôpital. « Les victimes de ces affrontements admises au centre hospitalier, sont encore sous contrôle médical. Les blessés graves, ont été transférés à Bangui en collaboration avec le Comité International de la Croix Rouge (CICR), pour des soins intenses », a-t-il ajouté.

 

Une autorité locale a relevé que « la ville de Bambari est sous contrôle des deux forces, entre autres, les ex-Séléka qui occupent la majeur partie de la ville et les Anti-Balaka venus de Bangui, se sont regroupés au quartier Kidigra ».

 

Cette même source a réitéré que des rumeurs d’une attaque des localités situées aux alentours de l’aérodrome circulent dans la ville. « Il aurait eu des blessés amenés à l’hôpital de Bambari. Les assaillants demeurent inconnus », a-t-elle dit.

 

Un cas de braquage perpétré par un groupe des éléments armés assimilés aux Anti-Balaka,  avait abouti à un drame. Le bilan faisait état de 5 morts, 7 blessés et deux maisons incendiées.

 

La population continue de vivre dans la psychose et la peur suite à ces événements douloureux malgré le calme observé ce jour dans la ville. /

 

Auguste Bati-Kalamet.


 

Mbrés : La ville tente de reprendre les activités après plusieurs jours de combats entre Anti-Balaka et ex-Séléka

 

Mbrés, 09 Janvier 2015 (RJDH) -  Après les affrontements ayant opposé les ex-Séléka Peulhs armés de la ville des Mbrès aux Anti-Balaka de cette même ville le 16 décembre 2014 dernier, les activités tentent de reprendre dans la ville.

 

Selon les témoignages recueillis ce matin auprès de certains habitants de cette localité,  des chefs de quartier ont regagné leurs domiciles et les commerçants ont aussi repris les activités sur le marché.

 

D’après le témoignage d’un habitant, une partie de la population a commencé à regagner son domicile après un appel lancé par le sous-préfet intérimaire de la ville des Mbrés. « Plusieurs quartiers de Mbrés centre à l’instar de Gombo, Mboutou retrouvent peu à peu la joie de vivre et les habitants ont regagné leur maison depuis 4 jours après avoir été sensibilisés par le sous-préfet intérimaire » a-t-il témoigné.

 

Antoinette Gblakadja, une habitante de cette ville jointe par le RJDH a témoigné en disant : « C’est depuis 4 jours que nous avons regagné notre domicile. La ville est calme depuis ce jour, nous n’avons pas entendu des détonations d’armes par ce que les ex-Séléka peulhs ont quitté la ville pour la brousse. Sur le marché on ne voie que les commerçants musulman mais pas les chrétiens ».

 

Moussa, un commerçant des Mbrès a souligné qu’ils ont déjà repris les activités commerciales. « Nous avons repris nos activités depuis une semaine avec nos frères commerçants chrétiens qui sont encore dans la ville. Même certains habitants qui sont dans les coins périphériques viennent vendre leurs marchandises sur le marché », a-t-il confirmé.

 

Nadine Yabada a souligné les difficiles conditions d’approvisionnement en nourriture. « Pour manger, nous devons parcourir des kilomètres, même chose pour les produits pharmaceutiques de première nécessité. Mais on peut trouver facilement la viande de bœuf à des prix abordables» a-t-elle dit.

 

Une réunion sera organisée demain samedi 10 janvier à l’hôtel de ville de la ville des Mbrès avec les responsables des Anti-Balaka et les ex-Séléka, les chefs des villages et des quartiers ainsi que les autorités administratives qui sont encore dans la ville sur initiative du maire intérimaire de cette localité./

 

Flora Sandrine Mbagna

Nouvelles nationales sur RJDH

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com