Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 22:39

 

 

 

http://www.digitalcongo.net  Kinshasa, 26/01/2015 / Politique

 

Le sort politique du Chairman J.P. Bemba détenu à la CPI poursuivi pour le génocide commis en Centrafrique par ses soldats du MLC est loin d évoluer , l’ancien vice-président de la RDC sera contraint à garder la prison de la Haye et de ce fait ne pourra pas se présenter aux prochaines présidentielles en RDC

 

Jean-Pierre Bemba est en route vers Kinshasa après avoir bénéficié d’une liberté provisoire. Cette folle rumeur a failli gagner la capitale congolaise la semaine dernière et chacun y allait à sa manière. Mais, il ne s’est agi que d’une simple rumeur et rien de plus parce que sans fondement. Tout simplement parce que cette liberté provisoire est liée à une affaire secondaire sur la subornation des témoins. La principale, opposant ‘Le Procureur à JP Bemba’ pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité demeure pendante, en attendant le verdict de la Cour dans un délai raisonnable. Donc fausse alerte, fausse rumeur dénudée de tout fondement.

Le sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo a bénéficié, la semaine dernière, d’une liberté provisoire dans l’affaire de la subornation des témoins, affaire dans laquelle il était poursuivi d’ailleurs au même titre que certains de ses proches dont le député Fidèle Babala, Me Kilolo et bien d’autres. C’est ce qui avait amené la CPI à arrêter plusieurs proches du " Chairman " qui avaient été acheminés à La Haye pour être relâchés par la suite grâce à la liberté provisoire. C’est cette même liberté provisoire qui a été également accordée à Jean-Pierre Bemba Gombo par la Chambre III de la Haute Cour internationale. Voilà qui avait suffi pour que certains interprètent l’évènement à leur manière créant ainsi la confusion dans l’opinion.


Jean-Pierre bemba toujours en détention à la Haye. La liberté provisoire accordée à Jean-Pierre Bemba Gombo la semaine dernière, ne suffit pas pour lui permettre de regagner son pays. Car, le numéro 1 du MLC demeure en détention pour l’affaire des crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par ses troupes à Bangui en République centrafricaine entre 2002 et 2003. Dans le cadre de cette affaire, la liberté provisoire sollicitée par l’ancien vice-président de la RDC avait été purement et simplement rejetée. Ses avocats sont allés en appel en espérant obtenir gain de cause. Ce qui l’oblige à garder sa geôle à la Cour pénale internationale. Ce n’est donc pas de sitôt que le "Chairman " regagnera la ville de Kinshasa.


Il faudra attendre le verdict de son procès pour voir s’il sera acquitté ou condamné. S’il est acquitté, Jean-Pierre Bemba bénéficiera de tous ses droits civiques et politiques pour briguer l’élection présidentielle parce que son casier judiciaire demeurera vierge. Mais, s’il est condamné et même s’il parvient à quitter la CPI dans peu de temps suite à la déduction de sa peine par rapport aux années déjà passées en prison, il ne sera plus du tout éligible. Ce qui mettra alors une croix sur sa carrière politique. C’est dire autant d’enjeux pour son procès dont l’issue tarde encore à venir. En attendant cette échéance, la détention du leader du Mouvement de libération du Congo se poursuit à la Cour pénale internationale à La Haye.

Lu pour vous : Jean-Pierre Bemba poursuivi pour le génocide commis par ses soldats en Centrafrique va rester encore à la CPI

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com