Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 23:58

 

 


La Coordination Générale des Centrafricains de France est née de la libre volonté de la diaspora centrafricaine de France, composée de diverses structures associatives et des personnes à titre individuel sans distinction d'opinions politiques ou religieuses, à la suite de plusieurs réunions tenues en novembre 2013 dans le cadre de la crise en cours.


Sa dénomination, sa vocation à rassembler toute la diaspora et le choix de ses dirigeants actuels ont par ailleurs été décidés librement par ses membres.


Agréée officiellement par les autorités françaises et la Préfecture de Police de Paris, elle est aujourd'hui reconnue par tous ainsi que la communauté internationale, comme la seule entité centrafricaine à proposer depuis le 28 novembre 2013 des solutions globales, parmi lesquelles la tenue d'un Dialogue inclusif, à travers un Mémorandum dont le contenu reste d'actualité face au chaos dans lequel se trouve désormais la République Centrafricaine.


Toutes ses prises de position guidées uniquement par la recherche des solutions concrètes à la fois à la crise en cours et l'avenir de la République Centrafricaine, n'ont fait à ce jour l'objet d'aucune protestation ni des autorités de transition, ni de contestation de la diaspora dans son ensemble, et encore moins de ses propres membres.


La Coordination Générale des Centrafricains de France observe malheureusement depuis plusieurs mois des agitations et manoeuvres de division mal agencées au sein de la diaspora , organisées et financées par certaines autorités de la transition à l'approche du dialogue inter centrafricain de BANGUI, au moment où la sérénité, la paix et l'unité nationale sont pourtant primordiales.


Ainsi, au lieu de l’encourager à poursuivre ce travail de rassemblement de toutes les potentialités indispensables à la reconstruction du pays, tout est mis en oeuvre sournoisement pour briser un tel élan dicté par l'amour de la nation centrafricaine.


Les cas les plus récents qui se situent dans cette droite ligne sont non seulement la désignation arbitraire de Monsieur Simplice KODEGUE par les autorités de la transition comme représentant de la diaspora, mais de surcroît son envoi en France et ailleurs pour des actions maladroites pour diviser davantage les centrafricains qui se concertent dans la perspective du dialogue inter centrafricain.


En effet, la parfaite illustration de cette division et de l'humiliation de la diaspora par les pouvoirs publics se lit très clairement à travers le communiqué de presse du 18 janvier 2015 de Monsieur KODEGUE à l'issue d'une réunion avec deux groupes de centrafricains créés récemment au sein de la diaspora, afin de briser incontestablement une dynamique unitaire en son sein.


En cherchant par divers moyens à caporaliser le dialogue, les autorités de la transition ne mesurent pas la gravité et les conséquences d'un tel acte surtout que la crise qu’elle avait la mission de juguler perdure dangereusement.


La Coordination Générale des Centrafricains de France dénonce très fermement ces manoeuvres de division des autorités de la transition, qui ne semblent pas mesurer l'ampleur du désastre du pays et l'impérieuse nécessité de sortir du chaos actuel par le dialogue de BANGUI dans lequel les Centrafricains fondent un dernier espoir comme voie de sortie de crise.


Elle condamne avec la dernière rigueur la tentative de baillonnement de certains compatriotes par des choix complaisants, même à l'intérieur de la Commission préparatoire du Dialogue.


La Coordination Générale des Centrafricains de France poursuivra sa mission habituelle sans céder à des provocations maladroites et sans tomber dans des pièges de la division.


Par tous les moyens, quels que soient les blocages apparents ou cachés et d’où qu’ils proviennent, elle mettra à la disposition du Dialogue inter centrafricain de BANGUI des propositions dans le seul but de contribuer à la sortie de la crise et à la reconstruction de la République Centrafricaine.


Fait à Paris le 20 janvier 2015.


Pour la Coordination Générale des Centrafricains de France,


Le Président,


Emmanuel Olivier GABIRAULT

COMMUNIQUE DE PRESSE 04/COGECF/15

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com