Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 23:36

 

 

http://www.radiondekeluka.org  vendredi 9 janvier 2015 13:04

 

L’ambassadeur de France en République Centrafricaine, Charles Malinas, a qualifié la fusillade mercredi contre le siège de l'hebdomadaire ''Charlie Hebdo'', dont le bilan fait état de douze morts et onze blessés, d'atteinte à la liberté de la presse. Dans une interview exclusive accordée à Radio Ndeke Luka jeudi, le diplomate français s’est dit profondément scandalisé. 

 

« C'est une réaction de consternation, une réaction d'horreur parce que c'est un attentat horrible. Douze personnes tuées à bout portant dans les locaux d'un journal ; dix collaborateurs de ce journal, deux policiers, c'est un attentat contre la liberté de la presse au cœur de Paris. Cet attentat appelle la révolte, appelle le soulèvement des démocrates pour la liberté de la presse », a-t-il dit le cœur serré. 

 

Charles Malinas a indiqué que malgré les différences, les atrocités, le brigandage sont bannis en France au profit de la liberté. Il demande d'arrêter les attaques ciblées sur les journalistes, porteurs de la voix du peuple. « Les Français au-delà de leurs divergences sont tous solidaires pour dire non à la barbarie, non au terrorisme ; oui à la liberté d'expression, oui à la liberté. Le message que je lance, c'est cesser ce terrorisme qui vise à tuer des journalistes, à tuer des gens qui portent l'expression, qui porte l'espoir des peuples », a-t-il souligné. 

 

« J'appelle tous les Français qui vivent en Centrafrique et j'appelle tous les Centrafricains qui nous ont montré leur solidarité à ne pas tomber dans ces amalgames qui risquent de nous entraîner dans des oppositions qui n'existent pas », a conclu Malinas.

 

Par ailleurs, Charles Malinas a attiré l’attention de la communauté internationale sur le drame. Il interpelle tous les français résidant en République Centrafricaine ainsi que ceux se trouvant en territoire français d’observer trois jours de deuil à compter de ce jeudi en mémoire des victimes. 

 

Radio Ndeke-Luka est Charlie 

 

Les journalistes de Radio Ndeke-Luka se montrent eux aussi solidaires avec la rédaction de Charlie Hebdo victime d’une attaque terroriste mercredi matin qui a fait de nombreux morts et blessés à Paris. C’est le moment pour les journalistes et leurs responsables d'honorer leurs confrères assassinés de Charlie Hebdo. Pour nous, rien, pas même une religion, ne doit être hors d'atteinte. On ne peut pas se taire devant cet acte odieux. Si on se tait, on a perdu un combat pour la liberté.

 

Nos pensées et nos prières vont vers les victimes de cette attaque terroriste et vers le peuple français en ce moment difficile. Cet attentat contre le siège du journal satirique Charlie Hebdo est une violente attaque contre un symbole de la liberté d’expression. Notre réaction est un hommage à ces amis qui sont morts pour que l'on puisse tous continuer à vivre libres et dans une société démocratique. 

 

Radio Ndeke-Luka qui, au cours de la crise politique et inter communautaire intervenue en RCA, a fait l’objet de multiples menaces mais aussi de rumeurs injustifiées visant à fragiliser son élan de travail, insiste sur la nécessité de combattre par tous les moyens, les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix, la sécurité internationales, la liberté de la presse et la liberté d’expression.

 

Cet acte de barbarie, outre les pertes humaines déplorables, est une attaque inacceptable à une valeur fondamentale des sociétés démocratiques, la liberté de la presse qui est aussi la liberté et la raison.

 

La Rédaction de Radio Ndeke-Luka

 

 

Bangui : RJDH condamne l’attaque terroriste contre Charlie-Hebdo en France
 

Bangui, 08 janvier 2015 (RJDH) - Un groupe de terroristes a attaqué la rédaction de nos confrères français de Charlie-Hebdo, le mercredi 07 janvier dernier en mi journée alors que les confrères étaient réunis pour leur habituelle conférence de rédaction. Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme condamne cet acte ignoble et barbare qui a fait douze morts et onze blessés et partage de ce moment des douleurs avec toute la presse française.

 

L’attaque du mercredi au siège de Charlie-Hebdo a fait le tour du monde en quelques minutes. Les auteurs de cet acte barbare et inqualifiable, ont réussi à attirer négativement l’attention du monde entier.

 

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme en Centrafrique, défendant les mêmes valeurs universelles que Charly Hebdo s’indigne contre cet acte qui n’a autre explication que la volonté de combattre la liberté d’expression, la vérité et le bon sens qui doivent dominer le monde. « L’émotion est grande, l’attaque du siège du journal français Charlie-Hebdo nous touche. Malgré la distance qui peut nous séparer des lieux de cette terrible attaque, le RJDH est de tout cœur avec Charlie-Hebdo au nom des valeurs universelles qui nous lie, au nom de la liberté de la presse que nous défendons et au nom de la volonté d’aller vers la lumière que nous affichons tous dans le travail que nos rédactions font tous les jours » a réagi le coordonateur du Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme, Thierry Khonde.

 

Pour la rédactrice en chef du RJDH,  Virginie Béro « cette attaque est inqualifiable mais ne peut en aucun cas anéantir l’élan que les valeurs universelles ont réussi à prendre contre ceux qui veulent par la peur détruire l’humanité. Pour nous, nous considérons que cet attentat va réveiller d’avantage le sens de la défense des valeurs universelles. Pour nous, nous ne reculerons pas. Pas de peur mais courage d’avantage courage ».

 

Les principales entités de la presse centrafricaine n’ont pas encore réagi suite à cet attentat contre la liberté en général et celle de la presse en particulier./

 

Sylvestre Sokambi

Charlie Hebdo : attentat contre la liberté de la presse
Charlie Hebdo : attentat contre la liberté de la presse

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com