Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 18:28

 

 

Bangui, 22 janvier 2015 (RJDH) Les combattants de l’ex-Séléka, présents dans les zones comme Bria (Haute-Kotto), Ndélé (Bamingui-Bangoran) et Kaga-Bandoro dans la Nana-Gribizi s’opposent aux consultations à la base, devant être menées dans leurs localités en prélude au grand forum inter centrafricains. Ils conditionnent les consultations à la base à la fin de la rencontre de Nairobi, prévue pour prendre fin le 24 janvier prochain.

 

Joint par le RJDH  à Ndélé, un habitant décrit l’ambiance qui n’est pas favorable à l’accueil des facilitateurs des consultations à la base. La décision du refus de l’équipe a été arrêtée lors d’une réunion hier à la Mairie de Ndélé.

 

« Les autorités civiles locales étaient favorables aux consultations à la base. Mais, après une réunion tenue le 21 janvier à la mairie de la ville, les hommes armés ont brandi leur refus. Selon eux, la réunion de Nairobi doit d’abord prendre fin le 24 janvier prochain avant de parler de celle de Bangui », a confié un habitant de Ndélé.

 

Même son de cloche à Kaga-Bandoro. « Les gens sont partis à Nairobi discuter de la paix. Le gouvernement et la présidence veulent encore organiser d’autres rencontres ici en Centrafrique. Nous attendons tout d’abord de voir ce qui va sortir de la rencontre du Kenya pour donner notre position », raconte-t-on dans les milieux proches de l’ex-coalition Séléka de Kaga-Bandoro.

 

Par contre à Bria, l’aile militaire et l’aile de l’ancienne coalition Séléka se déchirent sur la participation oui ou non aux consultations à la base. « La ville de Bria vit au rythme des consultations à la base et du forum inter centrafricains. Les différentes entités se préparent depuis que les consultations à la base sont annoncées. Mais c’est au niveau des ex-Séléka que des oppositions sont encore visibles. L’aile militaire, contrairement à l’aile politique, refuse toute tentation de pourparlers tant que Nairobi n’aura pas encore terminé et de montrer au public ses résultats », a raconté au RJDH, un habitant contacté dans la ville.

 

Ces oppositions interviennent au lendemain du lancement officiellement des consultations à la base, avec le départ des facilitateurs dans les provinces de Centrafrique. Les consultations populaires sont prévues pour prendre fin le 15 février 2015, selon un communiqué gouvernemental./

 

RJDH

Centrafrique: Les ex-Séléka de Ndélé, Bria et Kaga-Bandoro protestent contre les consultations à la base

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com