Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 17:06

 

 

Bangui, 1er janvier 2015(RJDH) - Joachin Rénaldy Sioké, vice-président du Rassemblement Démocratique Centrafricain et président de la plate-forme politique dénommé Alliance des Forces Démocratique pour la Transition (AFDT) a, dans une interview accordée au RJDH, le 31 décembre 2014 affirmé que son parti et l’AFDT tiennent aux consultations populaires avant le forum de Bangui. Pour le président de l’AFDT et cadre du RDC, pense que ce rendez-vous ne devrait pas être celui de l’impunité.

 

Les consultations populaires dans les préfectures, c’est le préalable de l’AFDT et du RDC par rapport au forum de Bangui « pour nous au RDC et à l’AFDT, les concertations dans les préfectures, les sous-préfectures sont indispensables. C’est de là que réside la réussite du forum de Bangui. Nous exigeons ces consultations », a déclaré Joachim Rénaldy Sioké.

 

Le président de l’AFDT a justifié cette position en ces termes « c’est dans nos régions, nos préfectures et sous préfectures que la crise a été plus profonde. Il faut aller vers les populations qui souffert de cette crise, recueillir leurs avis, leurs attentes et les faire remonter au niveau de Bangui en vue de la dernière rencontre. C’est comme cela que nous pouvons espérer réussir ce rendez-vous. Si cela n’est pas fait, nous irons droit dans le mur avec ce forum ».

 

Joachim Rainaldy Sioké a affirmé que ce forum ne doit pas être une caution à l’impunité. Pour lui « ceux qui ont du sang sur la main ne sont pas les bienvenus à ce rendez-vous. Aujourd’hui, il ne faut pas que les morts, les pillages et autres crimes commis pendant cette crise restent impunis. Tous ceux qui sont auteurs de ces violations des droits de l’Homme doivent être punis par la loi ».

 

Notons que l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Transition (AFDT) a contesté dans un communiqué publié le 10 décembre dernier, le décret portant création de la commission préparatoire du forum de Bangui, décret que cette plateforme considère comme étant pris de manière unilatérale.

 

Le samedi 27 décembre dernier, la cheffe de l’Etat a présidé des concertations relatives à la préparation de ce forum. /

 

Sylvestre Sokambi

 

 

Bangui : Le RDC et l’AFDT exigent les consultations à la base avant le forum dans la capitale

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com