Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 23:45

 

 


Bangui, le 26 janvier 2015 - La Coordonnatrice humanitaire principale, Claire Bourgeois, s’est rendue dans le nord de la République centrafricaine, à Batangafo, le 23 janvier, pour évaluer les besoins de protection croissants dans la région en raison d'un afflux continu de nouvelles personnes déplacées; soit plus de 30 000 dans le site principal de la ville.


Elle était accompagnée des représentants du Ministère des affaires humanitaires, des agences de l'UNICEF, FNUAP, UNHCR et OMS, et de partenaires humanitaires. La délégation a rencontré le Comité des Sages, les représentants de la communauté peule, les ONG, et les personnes déplacées pour discuter de leurs besoins et  des défis quotidiens qui entravent leur retour. Les besoins les plus urgents identifiés sont l'amélioration de la sécurité et la protection des civils, et la fourniture d’une assistance aux personnes déplacées nouvellement arrivées.


Après la visite du site des déplacés de Batangafo, surpeuplé et accueillant quotidiennement des centaines de personnes forcées de fuir en raison de la violence, la mission a souligné la nécessité urgente de rétablir l'autorité de l'Etat dans la ville.


«Je suis impressionnée par la façon dont la réponse humanitaire est organisée par les ONG, Conseil danois pour les réfugiés et Médecins Sans Frontières Espagne, et par le rôle joué par le Comité des Sages et le Comité Transhumance. Cependant, une action immédiate est nécessaire pour assurer la sécurité et la protection des civils qui sont très à risque dans la région, en particulier dans la zone occidentale. Cela arrêtera l'afflux quotidien de centaines de personnes déplacées arrivant dans le site en quête de sécurité, encouragera le retour à leurs régions d'origine et, en même temps, permettra aux acteurs humanitaires d'atteindre ceux qui en ont besoin dans les régions où les activités sont actuellement suspendues pour des raisons sécuritaires», a dit Mme Bourgeois.


La mission appelle toutes les parties impliquées à respecter les travailleurs civils et humanitaires en RCA.


« Le monde a besoin de se réveiller face à la crise qui se déroule en RCA. C’est l'une des plus graves urgences humanitaires dans le monde aujourd’hui. Nous avons besoin de plus d'action et d'engagement et cela immédiatement. Les mesures pour protéger les civils doivent être la priorité absolue de tous les acteurs » a ajouté Mme Bourgeois.


La République centrafricaine continue de faire face à une crise humanitaire de grande ampleur. Près d'un million de personnes ont été déplacées et 2,7 millions, plus de la moitié de la population, sont dans le besoin d'une assistance immédiate.

Après une visite à Batangafo, la Coordonnatrice humanitaire principale plaide pour une plus grande protection des communautés déplacées

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com