Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 11:38

 

 

 

15/12/14 (Afrique Actualité)

 

La Fédération centrafricaine d'athlétisme a organisé dimanche à Bangui un semi-marathon dont le but principal est d'appuyer les efforts du gouvernement dans le processus de réconciliation nationale, du retour de la paix et du vivre-ensemble en Centrafrique.

 

«La manifestation était ouverte à toutes les catégories de femmes et d'hommes, sans distinction d'ethnie et de religion venus des différents arrondissements de la capitale. Au sortir des situations difficiles que connaît la RCA, il est question de promouvoir le sport et de le laisser jouer son rôle », a indiqué Bruno Konga, président de la Fédération centrafricaine d'Athlétisme.

 

Les participants qui sont un mélange d'athlètes et de volontaires ont couru sur une distance de 16 km dans les catégories vétérans, séniors et juniors. C'est une première grande rencontre sportive qui vient briser la persistance des violences intercommunautaires qui fragilise ce pays depuis un long moment déjà.

 

«Pour cette 1ère édition, nous avons décidé de retenir une distance de 16 km compte tenu des ponts qui sont cassés dans la ville suite aux événements douloureux intervenus dans le pays. A la seconde édition, nous pourrons organiser la course sur 42 km», explique Bruno Konga.

 

C'est au rond-point PK0 en plein centre-ville de Bangui que le top a été donné par le ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports, le commandant Armel Mingatoloum Sayo. «Le peuple centrafricain n'attend qu'une chose : retrouver le vivre-ensemble. Seul le sport est le socle de tout», a-t-il déclaré devant des milliers de personnes venus de tous les coins de Bangui pour vivre cet évènement.

 

Kétura Ndoyétinzapa, âgée de 16 ans, a battu le record en catégorie junior femme. Elle a fait le parcours en 1h03 mn. « J'invite mes pairs jeunes à s'adonner au sport. C'est bien pour leur santé et ça leur permet de s'unir, de sortir du pays et de ramener des médailles », confie-t-elle.

 

L'évènement a mobilisé diverses couches sociales. L'imam Kobine Layama, président du Comité islamique de Centrafrique (CICA) faisait partie des invités. Il croit à la force du sport pour restaurer l'unité dans une Centrafrique déchirée. «Notre pays a été déchiré par les crises militaro-politiques. Seule par la voie du sport, nous pouvons refaire le brassage, la cohésion sociale et renouer avec le vivre-ensemble», a-t-il indiqué.

 

Les trois premiers de chacune des 3 catégories de la course, ont reçu des enveloppes de la part de la fédération d'Athlétisme.

Un semi-marathon pour la paix en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com