Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 15:01

 

 

 

Bambari, 17 Décembre 2014(RJDH)--Une mineure habitant  Bambari, ville située au centre de la RCA, affirme avoir été violée par un Minusca congolais ce lundi 15 décembre aux environs de 18 heures.

 

D’après la fille, c’était le lundi aux environs de 18 heures que l’acte s’est produit. « J’ai été envoyée par ma grande sœur pour aller chez mon grand frère chercher des ustensiles de cuisine. Au cours de route, j’ai été interpelée par ce congolais. Je croyais qu’il voulait juste se renseigner. Alors, il m’a demandé de m’assoir sur la manche de son fauteuil, il m’a posé la question de connaitre mon nom, j’ai refusé de le lui dire ».

 

Selon les explications de la victime, le congolais a agi avec la complicité de sa belle sœur et de leurs voisins. « Quand il me brutalisait,  ma belle sœur qui était là, me demandais de ne pas crier pour ne pas alerter les voisins. Après, il m’a libéré et je suis rentrée à la maison. Quelques temps après, je suis encore sortie pour accompagner la tante qui était venue chez nous. A mon retour, c’était les voisins qui m’ont appelé pour me dire que le congolais voulait me parler et là, le monsieur était aussi présent. Il est parti dire à ma belle sœur qu’il veut lui donner 10 000f CFA pour me prendre en femme. Juste en ce moment, le monsieur est venu me prendre par la force pour rentrer chez nos voisins et il a commencé à coucher avec moi avec force ».

 

Cette fille a aussi précisé que quand ses parents à la maison ont été mis au courant de l’affaire par des voisins, ils l’ont tabassé pour ne pas avoir leurs relaté les faits.  Elle termine en disant, « qu’après le tabac, j’ai eu des blessures et un bras cassé. Après, ils sont partis informés le chef de la Minusca, qui leur a dit qu’il a déjà mis cet élément en geôle ».

 

Le RJDH a contacté le chef de la Minusca à Bambari, pour sa version des faits. Celui-ci a affirmé qu’il n’est pas au courant de cette affaire.

 

Lors de la conférence hebdomadaire de la Minusca tenue ce mercredi à Bangui, la question a été posée et le porte-parole de la Minusca a noté que si les faits se vérifient, des sanctions seront prononcées, car ce genre d’actes ne seront pas tolérés "Je vous informerais de l'investigation. C'est une situation non tolérée et absolument interdite par la mission. La politique de l'ONU en ce sens est zéro tolérance ", a dit Myriam Dessables.

 

/Line Péguy Gondje Demba

Lu pour vous : Centrafrique-Bambari : Une fille de 13 ans violée par un élément des casques bleus de la Minusca congolaise

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com