Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 16:06

 

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2014-12-04 10:43:42  L’attaque perpétrée par les séléka de Bambari le 2 décembre contre les éléments de la garde rapprochée du président du Conseil national de transition (CNT), Alexandre Ferdinand Nguendet, et la disparition du rebelle Baba Ladé, général et ancien préfet tchadien du Grand Sido, sont largement commentées par les journaux centrafricains parus ce jeudi.


‘'Les séléka s'opposent à la visite du président du CNT à Bambari et tuent un de ses anges gardiens'', titre Médias+, là où L'Hirondelle affiche : ‘'Bambari : des séléka ont abattu un élément de sécurité du président Nguendet'' , Le Démocrate arbore : ‘'Zémio, Ndélé et Bambari dans les griffes des peulhs de la Séléka'' , Le Confident titre : ‘'Bambari réveillé par ses vieux démons'' et Le Citoyen présente cette vitrine : ‘'Un élément des FACA tué par les hommes de Zoundeko''.

Médias+ revient sur le bilan provisoire de l'attaque ayant, selon lui, occasionné ‘'un mort et un blessé grave''. ‘'Cet acte criminel, déplore le journal, est un signe prémonitoire d'un manque de volonté de certains acteurs de la crise centrafricaine par rapport à la tenue prochaine du dialogue national''.

Si l'on ajoute à cet incident de Bambari, indique L'Hirondelle, celui de Kaga-Bandoro ‘'où trois autorités locales ont effleuré la mort sous les canons des séléka. Il paraît normal de s'interroger sur le projet malsain de partition que nourrissent les extrémistes séléka. Car il n'y a pas de raison que la descente des autorités politico-administratives puisse poser un problème dans ces localités sous contrôle de cette rébellion''.


Sur tout autre plan, certains journaux ont consacré leurs colonnes à la disparition du général Baba Ladé, précédemment préfet du Grand Sido au Tchad. ‘'Le Général Baba Ladé serait-il venu en Centrafrique ?'', s'interroge Le Citoyen quand dans le même temps Médias + souligne que ‘'le spectre de Baba Ladé hante toujours les populations du Nord-RCA''.


Selon Médias+, la nouvelle de la fuite de Baba Ladé vers une destination inconnue a été diffusée hier mercredi et ce, après qu'il aurait échappé à une tentative d'enlèvement à sa résidence de Maro, au Grand Sido par un groupe de trois véhicules militaires venus de Ndjamena sous ordre de Deby.


De son côté, Le Citoyen souligne que ‘'depuis un certain temps le torchon brûle entre les frères ennemis. La RCA doit avoir des raisons de s'inquiéter''.


‘'Nommé il y a deux mois, préfet de la ville de Grand Sido, Baba Ladé est relevé de ses fonctions le mercredi 26 novembre 2014. Et l'acharnement du régime de N'djamena s'ensuit. Depuis dix jours, toute la question est de savoir où est passé le général Baba Ladé'', note Le Citoyen.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=811335#sthash.8ypog5bB.dpuf

Les séléka et le rebelle Baba Ladé à la Une de la presse centrafricaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com