Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 17:27

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2014-12-18 12:05:00 Le retour envisagé de François Bozize, l’ancien chef de l’Etat centrafricain chassé du pouvoir par la rébellion Seleka, est à la Une de la presse centrafricaine de ce jeudi 18 décembre.


« Bozize et Djotodia n'ont qu'à aller tenir leur dialogue machin à la Cour Pénale Internationale » s'exclame Le Démocrate là où Medias+ titre : « Aux sources de la crise centrafricaine, François Bozize compte revenir au pays natal » et Le Confident de s'interroger : « Pourquoi François Bozize doit-il répondre de ses actes ? ».


De son côté L'Agora affiche : « François Bozize et son clan poursuivis pour « bien mal acquis ». Béa Bertin, secrétaire général du parti de Bozize, le KNK, accuse le pouvoir de Bangui et menace de…. ».


Selon Médias+, l'ex-président François Bozize s'estime toujours nécessaire à la résolution de la crise centrafricaine.


« Lors d'un colloque téléphonique le 13 novembre 2013, après le coup d'Etat des Séléka, pendant son exil, il a pensé revenir au pays en passant par le dialogue en présence de tous ceux qui sont garants de cette calamité centrafricaine, d'abord par Michel Djotodia » souligne ce journal.


« Le général François Bozize a affirmé qu'il est en bonne santé et son moral ne lui reproche rien. Il ne comprend pas pourquoi la justice française lance un mandant d'arrêt contre lui. Et qu'il figure sur la liste de personnalités mirées par le comité de sanction de l'ONU », rapporte Médias +.


De son côté, écrit Le Démocrate, « mais voici au moment où la justice française s'est lancée sur la plainte de l'Etat centrafricain, dans une requête qui pouvait très certainement aboutir à une poursuite judiciaire contre François Bozize, que les partisans de ce dernier et autres opinions tordues nous lancent dans la figure : « Bozize et Djotodia sont des acteurs importants et à ce titre ils ont leurs mots à dire. Notamment lors du dialogue politique en cours de préparation ».


Selon ce journal, la RCA politique peut se construire maintenant sans François Bozize et Michel Djotodia. Ils n'ont qu'à aller tenir leur dialogue à la CPI.

« Bertin Béa a également mentionné dans ses propos que, c'est la politique de deux poids deux mesures que le pouvoir de Bangui veut pratiquer. Ces démarches judiciaires doivent aussi concerner Michel Djotodia et son clan qui sont là, sans être inquiétés» rapporte pour sa part L'Agora.


En toile de fond de sa menace, indique ce confrère, M. Béa Bertin a insisté surtout sur le don angolais sur lequel la justice doit se prononcer.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=812475#sthash.Vp7aXCHq.dpuf

 

Le retour envisagé de François Bozize en Centrafrique à la Une

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com