Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 15:53

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2014-12-19 12:21:27 La présence française en Centrafrique, à travers notamment l’opération Sangaris, fait la Une des journaux centrafricains de ce vendredi.


« La RCA n'a pas encore atteint son indépendance et sa souveraineté ? Sinon Pourquoi c'est la France qui continue de décider de l'avenir du pays en lieu et place du peuple centrafricain ? » se demande Médias +.


Pour ce journal, « le Centrafricain, devant l'humiliante peine qu'il a vécue, engendrée par la dernière grave crise militaro-politique qui perdure, a le droit de s'interroger sur les origines de ces crises de distinctes configurations, coup d'état, mutinerie de l'armée régulière, rébellion etc… qui ont émaillé la vie de la nation depuis la proclamation de la République Centrafricaine à nos jours et qui ont causé des morts et destructions ».


De son côté, L'Hirondelle fait remarquer qu' « Une année de l'opération Sangaris, c'est aussi une année de présence française controversée, une France qui minimise la crise centrafricaine, d'autre part une France qui ajuste moult fois ses stratégies en plein vol sans succès jusqu'à mordre la poussière ».


« La France désarçonnée en Centrafrique » titre L'Hirondelle et Médias+ se demandant « Pourquoi la France continue-t-elle à décider de l'avenir de la RCA ? ».


Pour Médias +, certaines interrogations taraudent l'esprit de Centrafricain lambda à telle enseigne qu'il est à droit de s'interroger sur ces questions.


Il indique par ailleurs que par la récente déclaration fracassante du ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian, l'ancienne puissance colonisatrice clignote pour jeter l'éponge d'ici 2015.


« Si Hollande savait malheureusement que le mal est fait. La France ne doit que regretter son erreur d'appréciation initiale et au besoin se raviser. L'alternative n'est donc pas de partir sur la pointe des pieds car un tel échec devrait être évité par cette grande puissance » commente L'Hirondelle.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=812564#sthash.Uf7Ub2av.dpuf

La présence française en Centrafrique fait la Une à Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com