Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 12:50

 

 

 

 

NEW YORK (Nations Unies), 10/12/14 Xinhua) -- Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a noté mardi que la République centrafricaine entrait dans une phase critique sur fond de progrès du processus politique.

 

"La République centrafricaine entame une phase critique à un moment où l'attention internationale sur la crise commence à s'estomper. Les risques restent élevés, des perturbations supplémentaires dans le processus politique et/ou la situation sécuritaire pourraient mettre le processus de transition en péril", a déclaré M. Ladsous à l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation en République centrafricaine.

 

Le chef des opérations de maintien de la paix a noté que le processus politique allait de l'avant grâce aux efforts du Médiateur de la crise en République centrafricaine, le Président congolais Sassou Nguesso, des Nations Unies et de l'Union africaine.

 

"Suite aux accords conclus entre les parties prenantes dans le pays, la région et les partenaires internationaux ont demandé au Médiateur de prolonger la période de transition de six mois jusqu'à août 2015", a-t-il ajouté, notant également que les préparatifs sont activement en cours pour la tenue du Forum de Bangui sur la réconciliation nationale au début de l'année prochaine.

 

"Tout retard supplémentaire au-delà du mois d'août 2015 pourrait compromettre la transition elle-même", a estimé Hervé Ladsous. "J'exhorte les autorités centrafricaines à maintenir le cap et les partenaires régionaux et internationaux du pays à rester engagés de manière soutenue et coordonnée afin de fournir à la République centrafricaine l'assistance nécessaire pour assurer l'efficacité et la durabilité de ses actions".

 

S'agissant du Forum de Bangui, le chef des opérations de maintien de la paix a noté que ses contours commençaient à prendre forme. "Il y a un consensus croissant sur la nécessité de traiter l'ensemble des questions qui sont au cœur de la crise, y compris le désarmement, la démobilisation et la réintégration des groupes armés, et les préparatifs pour la réforme du secteur de la sécurité, notamment la reconstitution de l'armée centrafricaine, les FACA, les questions relatives à la gouvernance politique et économique, la lutte contre l'impunité et le statut d'environ un million de réfugiés et de personnes déplacées, dont beaucoup veulent retourner dans leurs foyers", a-t-il dit.

La Centrafrique entre dans une phase critique sur fond de progrès du processus politique (responsable onusien)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com