Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 12:54

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2014-12-10 10:36:43 Plusieurs d’armes convoyées à bord d'un cargo et interceptées au Nigeria font ce mercredi la une de la presse centrafricaine qui se perd en conjectures sur les véritables destinataires de la cargaison.


‘'Réseau de trafic d'armes de la France. Nigéria n'est pas la RCA. Où sont allées les armes, à Boko Haram ou à la Séléka ? ‘', se demande Centrafric Matin, là où Le Démocrate note que la ‘'Révélation sur l'affaire du cargo intercepté au Nigéria en provenance de Bangui pour le Tchad, confirme la main tchadienne dans le Boko Haram et la séléka''.


Pour Le Démocrate, en proie à une menace de la secte islamique Boko Haram, le Nigéria accuse son voisin le Tchad de connivence avec ces derniers. ‘'Le changement d'avis de la Russie en dit plus sur ambiguïté du cargo d'armes et de minutions intercepté au Nigéria en provenance de Bangui à destination de N'djamena'', indique ce confrère avant d'ajouter : ‘' tout porte à croire que le Tchad se met toujours à la solde de l'occident pour déstabiliser ses voisins''.


A en croire Centrafric Matin, le Tchad depuis quelques années s'affiche comme une puissance militaire en Afrique Centrale. ‘'Le Tchad n'a pas demandé des armes à la France pour s'engager au Mali'', souligne-t-il avant de s'interroger sur l'origine de cette importante cargaison d'armes et de minutions. ‘'Comment, se demande le journal, des armes dissimulées dans un avion russe sans destination précise peuvent-elles échouer au Nigéria ? Et pourquoi se servir de la RCA comme une base arrière du trafic d'armes dans la région ?''.


Evoquant l'insécurité dans les zones sous contrôle de l'ex séléka, ce confrère écrit : ‘'Nourredine Adam persiste et signe, l'ultimatum des fonctionnaires de l'état est un signal de partition du pays''.


‘'Après l'expulsion des fonctionnaires qu'adviendra-t-il ? Nourredine proclamerait sans doute la République de Logone comme initialement prévu ?'', se demande Centrafric Matin.


Lui emboitant le pas, Le Citoyen sous le titre ‘'Centrafrique : partition ou fédéralisme ?'', relève que ‘'La RCA est à la croisée de chemin. A la lueur des derniers évènements de Kaga- Bandoro, Bambari et Ndélé. Si les chefs de l'ex séléka rechignent d'être sous le commandement des autorités désignées par le pouvoir central de Bangui. Ils s'opposent ainsi à l'instauration de l'autorité de l'Etat''.


Sur tout autre plan, L'Hirondelle, titre : ‘'Quand Baba Lade et Nourredine se rencontrent, la mort et le diable s'embrassent'', alors que Le Confident affiche : ‘'La RCA découvre ses ennemis''.


Depuis son retour en terre centrafricaine, souligne Le Confident, le mercenaire tchadien Baba Ladé n'a de rêve que celui de s'associer au tout puissant patron de l'ex-séléka, Adam Nourredine. Aux dernières nouvelles, les deux hommes seraient côtoyés à Kaga-Bandoro pour le dialogue et l'unité de la RCA.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=811775#sthash.iSMggP3v.dpuf

L'interception d'un cargo chargé d'armes fait les choux gras de la presse centrafricaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com