Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 22:04

 


 

Bangui, 20 décembre 2016 (RJDH) Le dialogue dans les communes et préfectures prévu avant le Forum de Bangui sera effectif en janvier 2015. C’est ce qui sort d’une interview réalisée par le RJDH à l’Ambassadeur de France Charles Malinas, vendredi 19 décembre.

 

Bien avant cette déclaration, plusieurs maires interrogés à la fin de la conférence des maires ont pensé qu’il est obligatoire d’avoir les dialogues dans les communautés avant le grand Forum de Bangui. Cette étape a été annulée par les autorités du pays et la communauté internationale.

 

D’après les réactions des maires, recueillies 48 heures avant l’interview de Charles Malinas, « on ne peut pas pouvoir envisager un grand forum en excluant les autres.  Il faut que ce dialogue soit inclusif et non exclusif. Sans la base, le Forum de Bangui, sera exclusif parce que les autres ne seront pas là. Nous avons besoins d’entendre leurs voix, ils sont centrafricains comme nous », a déclaré le maire de Berberati, Albert Nakombo.

 

« Avant que le dialogue se tienne ici à Bangui, il faut une concertation locale. Les hostilités ont démarré dans les provinces avant d’atteindre Bangui. Le gouvernement doit comprendre que ce sont les paysans qui sont beaucoup plus frappés par la crise. Pour que le forum ait un bon résultat, il doit commencer dans les communautés locales », a déclaré Thomas Ndomété, maire de la ville de Kaga-Bandoro.

 

« Le dialogue à la base sera organisé », selon Charles Malinas

 

Dans une interview accordée au RJDH vendredi 19 décembre, l’Ambassadeur de France en République Centrafricaine, Charles Malinas a annoncé la tenue effective du dialogue dans les provinces avant le rendez-vous de Bangui.

 

« Les rencontres à la base vont avoir lieu, c’est très important. C’est vrai que pendant un moment, il a été question de ne pas le tenir, mais on est revenu sur cette décision qui n’était pas sans doute adaptée.  Donc, le dialogue au niveau des communes, des préfectures, de la population va être organisé au mois de janvier 2015, selon des modalités que le gouvernement exposera et qui vont d’abord être discutées avec les forces vives de la nation. »

 

Pour le diplomate français, une rencontre se tiendra entre le gouvernement et les forces vives de la nation pour débattre des modalités. «  Ils vont se réunir prochainement, le Premier Ministre nous l’a dit. Une fois que les modalités  seront déterminées d’un commun accord avec les forces vives de la nation, cette phase populaire va pouvoir avoir lieu et je crois que c’est une bonne chose », a-t-il espéré.

 

D’après Charles Malinas, le Forum de Bangui, qui se situe dans la suite du forum de Brazzaville, doit permettre aux populations centrafricaines de se retrouver et d’avoir un échange franc. Cette rencontre ne sera pas la fin du processus mais une étape qui conduira aux élections.

 

« C’est important que la population puisse exprimer sa souffrance, ce qu’elle a vécu et ses attentes. Il est tout à fait essentiel que le Forum de Bangui soit le lieu où ont arrêté un certain nombre d’accord avec les groupes armés non conventionnel sur le désarmement, la cessation réelle des hostilités, le cantonnement des combattants et les perspectifs que les uns et les autres attendent. C’est un moment qui n’est pas la fin d’un processus mais c’est une étape d’un processus qui doit conduire aux élections », a projeté le diplomate français.

 

L’annonce du gouvernement de sursoir au dialogue dans les provinces avait suscité des réactions  de la part de la société civile et des leaders religieux.  Le dialogue à la base et la Forum de Bangui devrait avoir lieu avant la tenue des élections prévues en août 2015, qui marquera la fin de la transition d’au moins deux ans./

 

Fridolin Ngoulou et Thierry Khondé

 

 

Préparatifs du Forum national : le gouvernement centrafricain en séminaire

 

Bangui 20 décembre 2014 (APA) – Les ministres résident des seize préfectures de la République Centrafricaine ont entamé vendredi à Bangui, un séminaire axé sur le décorticage des messages de paix adressés par les populations de l’intérieur du pays ainsi que sur les recommandations à formuler en vue de la tenue du forum national.


Organisée par le ministère de la Réconciliation nationale, cette séance de travail et de restitution de 48 heures permettra aux ministres résidents déployés dans leurs zones de juridictions respectives lors des festivités marquant la commémoration du 56-ème anniversaire de la proclamation de la République Centrafricaine (RCA), de partager leurs expériences et de faire des restitutions de leurs missions d’une part et d’autre part d’harmoniser les préoccupations et attentes des populations sur les grands sujets du pays.

 

‘’L’objet de cette rencontre est de rassembler, de collecter toutes les informations et messages et documenter les réalités que vivent les populations dans l’intérieur du pays pour pouvoir documenter cela sous forme de recommandations afin de permettre au gouvernement d’ajuster sa politique », a dit le premier ministre Mahamat Kamoun, à l’ouverture des travaux.

 

Selon le chef du gouvernement, ce séminaire gouvernemental permettra aussi des préparer la phase des consultations populaires dans les prochaines semaines et de préparer en même temps le forum national de Bangui.

 

‘’Dans le cadre de ces consultations populaires, il n’y aura pas que les membres du gouvernement. Il y aura des responsables des plateformes religieuses, de la société civile, des partis politiques et de communauté internationale ‘, a-t-il précisé.

 

Justifiant le déploiement des ministres résidents dans leur zone de juridictions, le chef du gouvernement Mahamat Kamoun a indiqué qu « ’il fallait faire un choix malgré les difficultés dans certaines zones, il fallait que les autorités aillent vers la population pour ne pas laisser champ libre à toutes les bandes armées de sévir ».

Centrafrique : Le dialogue à la base prévu en janvier avant le Forum de Bangui
Centrafrique : Le dialogue à la base prévu en janvier avant le Forum de Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com