Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 01:23

 

 

 

French.china.org.cn  le 11-12-2014

 

Sous le coup d'un mandat d' arrêt émis par le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bangui, le chef rebelle Baba Laddé, d'origine tchadienne, a été arrêté à Kabo, son fief dans le Nord-Ouest de la République centrafricaine (RCA), a annoncé mercredi la Mission de stabilisation des Nations Unies (MINUSCA).

 

"Dans le cadre de leur mandat de protection des civils et de rétablissement de la sécurité et de la paix en République centrafricaine, et d'appui à la restauration de l'autorité de l' Etat,les Casques bleus de la MINUSCA ont appréhendé dans l'après- midi du 8 décembre, à Kabo (préfecture de l'Ouham), Mahamat Abdul Kadré alias Baba Laddé", a communiqué à la presse à Bangui Myriam Dessables, chef du bureau de la communication et de l'information publique de la MINUSCA.

 

"Ce chef de groupe armé, d'origine tchadienne, faisait depuis le mois de mai 2014, l'objet d'un mandat d'interpellation du procureur de la République du tribunal de grande instance de Bangui", a-t-elle ajouté lors de la conférence de presse hebdomadaire habituellement organisée mercredi par cette mission de paix dans la capitale centrafricaine en vue de la présentation de ses activités.

 

Cette nouvelle illustre les progrès enregistrés dans le processus de normalisation de la RCA, surtout depuis l'opérationnalisation en mi-septembre de la MINUSCA, en remplacement de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine(MISCA) déployée fin 2013 par la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) sous mandat de l'Union africaine (UA).

 

Mais, "la République centrafricaine entame une phase critique à un moment où l'attention internationale sur la crise commence à s' estomper. Les risques restent élevés, des perturbations supplémentaires dans le processus politique et/ou la situation sécuritaire pourraient mettre le processus de transition en péril", s'est inquiété lors d'une session du Conseil de sécurité sur la RCA mardi à New York le secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous.

 

Source: Agence de presse Xinhua

 

 

Baba Laddé arrêté en Centrafrique

 

L’ancien chef rebelle tchadien Abdel Kader Baba Laddé a été arrêté dans le nord de la Centrafrique par des soldats de la Minusca.

 

http://www.lavoixdelamerique.com  10.12.2014 18:47

 

D’après la mission onusienne, Abdel Kader Baba Laddé à Kabo a été appréhendé précisément dans la préfecture de l'Ouham, au nord du pays où des casques bleus étaient postés depuis une semaine.

 

Baba Laddé était à la tête d'une quarantaine d'hommes lourdement armés. Il se faisait passer, selon une source au sein des forces onusiennes, pour un officier de l'ex-Séléka et espérait bénéficier de "mesures de confiance" accordées à l'ex-rébellion centrafricaine qui avait pris le pouvoir en 2013 à Bangui avant d'en être chassée début 2014.

 

La Minusca a indiqué que l’ancien chef rebelle tchadien faisait l'objet, depuis mai 2014, d'un mandat d'interpellation du procureur de la République du tribunal de Grande instance de Bangui.

 

Son groupe, le Front populaire pour le rassemblement (FPR) avait pris les armes au Tchad en 1998. Pourchassé par l'armée tchadienne, il s'était installé en Centrafrique en 2008 et sévissait surtout dans le centre du pays.

 

Début 2012, les bases du FPR avaient été attaquées conjointement par les armées tchadienne et centrafricaine, et Baba Laddé avait pris la fuite. Après des négociations avec les Nations Unies, le chef rebelle avait accepté de se rendre en septembre 2012, puis de rentrer à N'Djamena.

 

Revenu à la légalité dans son pays, il a même été nommé préfet du département de la Grande Sido, dans le sud du Tchad, par décret présidentiel en juillet 2014. Mais, démis de ses fonctions fin novembre, il s'est enfui à nouveau en direction de la Centrafrique voisine et était depuis lors recherché par les autorités tchadiennes.

Centrafrique : l'Onu annonce l'arrestation du chef rebelle Baba Laddé, d'origine tchadienne

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com