Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 10:09

 

 

 

 

Par RFI 28-11-2014 à 05:38

 

L’ancien chef rebelle centrafricain, Abdoulaye Miskine – détenu au Cameroun depuis son arrestation en 2013 à la frontière entre ce pays et la Centrafrique – a été relâché de sa prison, moins de 48 heures après la libération du prêtre polonais Mateusz Dziedzic, retenu en otage pendant plus d’un mois par ses hommes. Ils sont arrivés, ce jeudi 27 novembre, à Brazzaville. Si le prêtre, un peu fatigué, sent sa foi toujours grande, le général Miskine se dit prêt, quant à lui, à apporter sa contribution au retour de la paix en République centrafricaine (RCA).

 

L’ancien otage et l’ex-prisonnier ont pris le même jet affrété par le Congo. Il s’est posé à l’aéroport de Maya-Maya, à Brazzaville, ce jeudi 27 novembre, en fin de journée. Accompagnés par Firmin Ayessa, directeur de cabinet du président congolais, ils ont été accueillis au pied de l’avion par Zéphirin Mboulou, ministre de l’Intérieur.

 

Dans la soirée, les deux hommes étaient attendus au palais présidentiel où ils devaient vivement remercier le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, qui a joué un rôle dans leur libération. Le père Mateusz Dziedzic s'est dit plus que soulagé : « Oui, je suis très content. Je suis libre. Etre libre, c’est quelque chose d’extraordinaire. J’étais bien traité et on me respectait. Maintenant, je suis fatigué mais ma foi est plus grande », a-t-il déclaré.

 

L’ancien chef rebelle centrafricain, le général Abdoulaye Miskine – qui n’a pas évoqué sa prochaine destination après Brazzaville – s’est dit prêt à contribuer au retour de la paix en RCA. « Nous allons jouer sur beaucoup de choses pour que la paix puisse revenir définitivement dans notre pays », a-t-il dit. La libération du prêtre et d’autres otages ainsi que celle d’Abdoulaye Miskine sont le fruit de longues négociations.

 

Le ministre de la Défense demande au FDPC la libération des otages centrafricains toujours retenus, et la cessation des hostilités

 

RFI a pu obtenir la toute première réaction des autorités centrafricaines après ces libérations d'otages. Le ministre centrafricain de la Défense, Aristide Sokambi, appelle les combattants d'Abdoulaye Miskine à libérer les otages centrafricains qu'ils détiennent encore, et à se joindre pleinement au processus politique, comme ils en avaient pris l'engagement à Brazzaville.

 

« Aux combattants du FDPC, je demande de cesser les hostilités. »

 

Aristide Sokambi, ministre centrafricain de la Défense 28/11/2014

RCA: le prêtre polonais libéré, le rebelle Abdoulaye Miskine relâché
RCA: le prêtre polonais libéré, le rebelle Abdoulaye Miskine relâché

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com