Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 13:50

 

 

 

 

http://alpesdusud.alpes1.com  27/11/2014 à 09:55

 

Hautes-Alpes - Les militaires gapençais du 4ème Régiment de Chasseurs (4 RCH) ont reçu la visite, ce mercredi 26 novembre, du commandant des forces terrestres de l’Armée Française. Le Général de corps d’armée Arnaud Sainte-Claire Deville était à Gap, lors de la dissolution officielle du Groupe Tactique Interarmes (GTIA) de Boissieu : groupe composé par des éléments du 4ème Régiment de Chasseurs (Gap), du 7ème Bataillon de Chasseurs Alpins et le 93ème Régiment d’Artillerie de Montagne (Varces) appuyés par le 2ème Régiment Etranger de Parachutistes (Calvi) et le 1er Régiment Etranger de Génie (Laudun).

 

Six militaires, qui se sont illustrés lors des combats en Centrafrique, ont été décorés lors de cette cérémonie. La cérémonie a marqué la fin du cycle de projection du 4ème Régiment de Chasseurs dont 100% des forces de combat ont été engagées en opération extérieur.

 

En 2013 et 2014, les quatre escadrons de combat et un escadron de soutien logistique du 4ème RCH ont été engagés à Djibouti mais aussi au Tchad et au Mali, (opération Barkhane) et en République centrafricaine (RCA) dans le cadre de l’opération Sangaris qui a été lancée en décembre 2013. Les militaires français présents aux côtés de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA), avaient pour mission de protéger les populations et lutter contre le terrorisme dans ce pays en proie à des affrontements entre communautés chrétienne et musulmane, depuis le renversement du président François Bozizé en mars 2013. 

 

« Au fur et à mesure, les forces de l’ONU en RCA relèvent les unités françaises. Si vous prenez la situation du pays, il y a un an, avant le déclenchement des opérations avec tous les massacres, la mission est réussie car la situation est nettement stabilisée », affirme le général de corps d’armée Arnaud Sainte-claire Deville, commandant des forces terrestres, interrogé par la radio Alpes 1 lors de son déplacement à Gap. 

 

« La situation a pu être délicate », reconnait de son côté le général Hervé Bizeul, commandant la 27ème Brigade d’Infanterie de Montagne (27e BIM), dont dépend le 4ème Régiment de Chasseurs. « C’était au mois d’août au nord de la Centrafrique à Batangafo, située à 400 km au nord de Bangui, deux soldats français ont été blessés », rappelle le général Hervé Bizeul. Trois jours de combat entre la Misca, Sangaris, d'un côté, et la Seleka, de l'autre, ont fait plus d’une centaine de tués, côté Seleka. « Les rebelles ont d’abord attaqué les forces de l’ONU avant que les militaires français, venus en renfort, soient pris à parti par une centaine de rebelles. Le soutien aérien des Mirages a été décisif », reconnait le général Hervé Bizeul. 

 

Parallèlement, le 4ème Régiment de Chasseurs va encore participer aux opérations extérieures au printemps 2015. « Nous nous préparons à repartir en RCA au mois de mars et un escadron sera projeté à Djibouti au mois de juin », explique le chef de corps du 4 RCH, le colonel Armel Dirou, interrogé par la radio Alpes1.

Hautes-Alpes : visite du commandant des forces terrestres au 4 RCH

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com