Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 16:10

 

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2014-11-14 14:43:36 Les journalistes affiliés au groupement des éditeurs de la presse privée et indépendante de Centrafrique (GEPPIC) ont entamé vendredi à Bangui un atelier axé sur le thème ‘’l’Ethique et la déontologie du journalisme en période de crise’’.


Organisé par le GEPPIC dans le cadre de son plan d'action triennal 2014-2016 dont l'un des volets est ‘'programme de formation pour le renforcement des capacités'', cet atelier de deux jours vise à inculquer les fondamentaux du journalisme aux jeunes diplômés qui viennent d'embrasser la carrière, de leur présenter les dispositions de l'ordonnance et de la loi organique sur le Haut conseil de la communication de transition (HCCT).


‘'L'initiative prise par le GEPPIC est venue combler les carences constatées dans les publications et productions. Ces temps-ci, il y a eu beaucoup de dérapages dus au non-respect des règles du journalisme et à la méconnaissance des dispositions de l'ordonnance relative à la liberté de presse en Centrafrique'', a déclaré à l'ouverture des travaux le président du Haut conseil de la communication de transition, José Richard Pouambi.


Selon lui, au sortir de ces assises, les journalistes seront outillés pour pouvoir donner les informations en toute objectivité. Parce que, a-t-il dit, ‘'la RCA est un pays en crise, donc un pays extrêmement fragile et sensible''.


‘'Nous avons fait appel à des anciens journalistes qui sont des références dans le métier comme Zémoniako- Lebrakenzé, Tchakpa-Mbrede, Kopessoua et Mbaga-Katila ainsi qu'un avocat Maître Opalagna, pour venir nous montrer qu'est ce qu'un délit de presse et comment l'éviter'', a indiqué, pour sa part, le président du GEPPIC, Emmanuel Cyrus Sandy.


A l'en croire, la non maîtrise des normes déontologique et éthique risquent de conduire les journalistes en prison. 


La cérémonie d'ouverture, tenue à la Faculté théologique et évangélique de Bangui (FATEB), a été présidée par le ministre chargé du secrétariat général du gouvernement et des relations avec les institutions, Guy Marc Mokopeté.

 

 http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=809645#sthash.7WEx41hZ.dpuf

Atelier à Bangui sur le journalisme en période de crise

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com