Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 19:42

 

 

 

Centrafrique-Politique-6e réunion du Groupe International de contact sur la République Centrafricaine.

 

 LIBREVILLE, 13 novembre (Infosplusgabon) -  La République Centrafricaine conduite à Addis-Abeba  par  Madame Catherine Samba-Panza , la Cheffe d’Etat de Transition,   a  reçu  les   encouragements  du Secrétaire général de la CEEAC, Son Excellence l'ambassadeur Ahmad ALLAM-MI à l’occasion de l’ouverture mardi  de la  6e réunion du Groupe International de contact sur la République Centrafricaine.

 

 M.  Ahmad ALLAM-MI, n’ayant  pu participer  à  cette  rencontre s’y est  fait représenter.

 

 

Voici  le   contenu de  son discours :

 

 « Il y a un mois et demi, la situation en République Centrafricaine a bénéficié d’un plaidoyer exceptionnel, en marge de l’Assemblée générale des Nations-Unies. Au cours de la réunion convoquée par le Secrétaire général de l’ONU le 26 septembre 2014 à New-York, il a été constaté que divers événements ont ralenti la mise en œuvre de la feuille de route de la Transition », écrivit l’ambassadeur.

 

 La Communauté Internationale avait alors recommandé aux Autorités de la Transition d’accélérer le rythme de la mise en œuvre de cette feuille de route pour stabiliser le Pays, afin de préparer et organiser des élections crédibles à la fin de la période de Transition.

 

 Aujourd’hui, le même message est valable et la présence d’autant de délégations à Bangui, à l’occasion de la 6e réunion du GIC-RCA est un témoignage de la volonté de la Communauté Internationale d’accompagner la République Centrafricaine dans sa quête de paix et dans ses efforts de développement.

 

 La CEEAC tient à réaffirmer sa disponibilité à poursuivre son appui multiforme à la République centrafricaine, un Etat membre de notre organisation. Il ne saurait en être autrement d’ailleurs puisque un pacte d’assistance mutuelle en cas de difficultés, lie les Etats membres de la CEEAC.

 

 C’est pour répondre à cette exigence que le Secrétaire général de la CEEAC a ouvert un Bureau de   Liaison avec la République Centrafricaine, à la fin de la MICOPAX, devenue MISCA en Décembre 2013.

 

 A la fin de ce mois de Novembre, la 16e Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC reviendra sur la situation en République centrafricaine. Ce sera sans nulle doute, l’occasion de renouveler l’attachement de la CEEAC à la paix en Centrafrique et de décliner les meilleures voies d’appuyer les Institutions de la Transition pour atteindre cette paix, eu égard en particulier au processus de réconciliation, à la réforme du Secteur de sécurité et aux élections.

 

 Ce-faisant, la CEEAC reste convaincue que la première responsabilité dans l’édification de la paix incombe aux Centrafricains et aux centrafricaines. La CEEAC se réjouit déjà de la volonté d’appropriation du processus de stabilisation manifestée par les Autorités de la Transition.

 

 Concrètement, le processus de réconciliation envisagé devrait tenir compte des préoccupations politiques, sécuritaires, économiques, sociales et culturelles, des Forces vives de la Nation certes mais également de toutes les couches de la Population à travers tout le Pays. C’est à ce prix que la Centrafrique restera une et laïque ; qu’elle deviendra stable, démocratique et prospère

 

© Copyright Infosplusgabon

Afrique : « Il est temps de rompre avec le passé pour refonder la Nation Centrafricaine », estime la CEEAC

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com