Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 16:25

 

 

 


Ndjamena (Tchad) - AFP / 28 octobre 2014 15h47-  Le Tchad, qui avait retiré ses permis d'exploration à la compagnie pétrolière publique chinoise CNPC en août suite à des pollutions répétées, a décidé de les renouveler après être parvenu à un accord prévoyant des compensations, a annoncé le gouvernement tchadien.


Le Tchad s'engage à renouveler à la CNPC les permis retirés et s'engage également à retirer sa plainte contre la CNPC et ses dirigeants, a déclaré le ministre du Pétrole, Djerassem Le Bemadjiel, lors d'une conférence de presse à Ndjamena lundi soir.

En retour, la CNPC s'engage à payer un dommage de 400 millions de dollars au Tchad, à (lui) donner 10% de sa production actuelle et partagera les nouveaux permis non (encore) exploités à hauteur de 25%, a ajouté le ministre.


Selon le gouvernement tchadien, la société chinoise s'est également engagée à réparer les zones polluées dans la région de Mayo-Kebbi, dans le sud-ouest du pays.

Le Tchad avait suspendu en mai tous les travaux d'exploration de la CNPC pour des violations répétées de la législation environnementale et réclamé à la compagnie chinoise de payer une amende de 1,2 milliard de dollars pour le préjudice subi.

Plusieurs dizaines de sites ont subi des déversements nocifs à l'environnement, avait alors indiqué le ministre du Pétrole, en accusant la compagnie d'avoir recours systématiquement à ces pratiques inacceptables.


En août, le ton était encore monté d'un cran lorsque le gouvernement avait décidé de retirer ses permis d'exploration à la CNPC, annonçant qu'il allait porter le litige devant la justice.


Les autorités tchadiennes ont déjà été en conflit avec des compagnies chinoises exploitant du pétrole dans leur pays.


Ainsi, en mars, les syndicats de salariés tchadiens d'un consortium chinois d'exploration pétrolière opérant également dans le sud du pays avaient appelé à la grève pour dénoncer leurs conditions de travail et réclamer des augmentations de salaire.

Le Tchad a commencé à exploiter ses gisements pétroliers en 2003. Selon des sources officielles, la production était de l'ordre de 100.000 barils par jour en 2013, selon le département américain de l'Energie.


Les revenus pétroliers lui ont permis de moderniser son armée, de se doter d'un meilleur réseau routier et de construire de nombreux bâtiments publics. Mais certains membres de la société civile demandent au régime d'employer davantage cette manne pour l'amélioration des conditions de vie de la population.



(©) http://s.romandie.com/news/nbread.php?news=531655 

Le Tchad met fin au litige avec le pétrolier chinois CNPC sur ses permis d'exploration

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com