Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 15:07

 

 

 

 

Bangui (Centrafrique) 2014-10-22 12:52:54 - (APA) - Le conseiller politique du mouvement des patriotes anti-balaka, Alfred Legrand Ngaya a rendu son tablier au lendemain de la dernière flambée de violences qui a paralysé Bangui et ses environs pendant dix jours occasionnant plus d’une vingtaine de pertes en vies humaines, des maisons incendiées et des biens pillés.

 

« Des gens qui sont venus pour la cause du peuple puissent se retourner contre le peuple et l’empêcher de jouir de la quiétude. C’est inadmissible » a décrié Alfred Legrand Ngaya, mercredi face à la presse, pour justifier son acte.

 

« Le dimanche 12 octobre j’ai vécu l’irréparable. Je rends grâce à Dieu qui m’a accordé la vie sauve. Ma maison a été pillée, ma moto et un véhicule de fonction ont été emportés. Tout ceci, parce que j’aurais reçu des fonds de la présidente de transition pour pouvoir retirer de la liste des revendications des anti-balaka, celle concernant la démission de Mme Catherine Samba-Panza » a-t-il expliqué.

 

M Ngaya s’est par ailleurs étonné que « les trois autres leaders à savoir Joachim Kokaté, Paléon Nzilavo, Jacob Bionli Mokpem ne soient pas inquiétés puisque faisant partie de la délégation qui a rencontré la cheffe de l’Etat de transition ».

 

«Actes barbares d’assassinats, d’incendie de maisons d’habitation, de braquage de véhicules, des vols des motos, etc. Je ne me retrouve plus par rapport à l’idéal qui justifiait mon engagement au sein de ce mouvement et ne me reconnais pas du tout à travers ces actes. Il y a un temps pour tout. Je tire définitivement mon épingle du jeu, et ne peut plus être compté parmi les anti-balaka » a –t-il décidé.

 

Enrôlé dans ce mouvement politico-militaire depuis le 20 janvier 2014, Alfred Legrand Ngaya a été nommé par le coordonnateur général Edouard Patrice Ngaissona, comme conseiller politique.

 

« Ma contribution au sein de ce mouvement est de prodiguer aux leaders et éléments anti-balaka des conseils et orientations dans le sens d’un retour à la normale, à la paix et la sécurité dans notre pays » a rappelé M Alfred Legrand Ngaya.

 

 

NDLR : Un qui a compris qu'il s'était engagé dans un guêpier et une voie sans issue

Le conseiller politique du mouvement anti-balaka démissionne

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com