Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 00:12

 

 

 

 

APA-Ouagadougou (Burkina Faso)- 2014-10-26 14:01:03 - Des jeunes burkinabé hostiles au projet de modification de l’article 37 de la constitution, ont manifesté ce dimanche matin à Ouagadougou, devant les domiciles de députés membres de parti présidentiel, a constaté APA.


Ces jeunes sont issus de mouvements associatifs et ont fait pacifiquement le tour des domiciles de quelques députés de la majorité pour les exhorter à voter contre le projet de loi sur la révision de l'article 37 qui sera soumis au vote de l'Assemblée nationale le 30 octobre prochain.


Selon eux, les députés doivent voter contre cette loi pour préserver la paix et l'avenir du pays.


Les manifestants ont visité les résidences des députés du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, au pouvoir) Eddie Kombeogo, Jean Leonard Compaoré, Pascaline Tamini, Zénabo Drabo, Ollo Anicet Poda, Ilboudo Roger, Victor Sorgho.


Ils ont également rendu visite aux députés Benjamine Doamba, Yacouba Sawadogo et Achille Tapsoba, tous du parti présidentiel. 


La résidence du président de l'Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA, majorité), Gilbert Noël Ouédraogo et celle du député de l'Union pour la république (UPR, majorité), Amadou Traoré, ont aussi reçu la visite des manifestants.


La veille, une autre manifestation similaire aurait eu lieu devant la résidence du Président de l'Assemblée nationale, Apollinaire Soungalo Ouattara.


Dès l'annonce, mardi dernier, de la volonté du gouvernement de modifier la constitution en optant par la voie parlementaire, il y a eu à Ouagadougou, des réactions spontanées de la part de l'opposition et de la société civile pour désapprouver cette décision gouvernementale.


A ce sujet, l'opposition organise, mardi prochain, une journée nationale de protestation sur toute l'étendue du territoire.


Les députés devront, le jeudi 30 octobre prochain, décider du choix de la nouvelle mouture de l'article 37 qui divise les Burkinabè en deux, depuis quelques temps.

Une bonne partie de la société civile se bat, aux côté de l'opposition politique affiliée au Chef de file de l'opposition politique (CFOP) pour empêcher la modification de cet article limitant à deux, le nombre de mandats présidentiels au Burkina Faso.
 

http://www.apanews.net/article_read-807966-de-jeunes-burkinabeanifestent-devant-les-redences-de-detepour-dencer-la-resion-de-l--article-37.html#sthash.def9usfK.dpuf

De jeunes burkinabé manifestent devant les résidences de députés pour dénoncer la révision de l'article 37

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com