Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 14:49

 

 

 

 

14/10/14 (AFP)

 

Plus de 6.500 personnes ont dû quitter leurs foyers lors des violences qui ont embrasé Bangui la semaine dernière, a estimé mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), qui précise que le bilan est encore provisoire.

 

"Les premiers compte-rendus que nous avons reçus font état de plus de 6.500 personnes récemment déplacées, mais ce nombre pourrait être très supérieur car nous n'avons pas pu confirmer les chiffres, faute d'avoir pu accéder aux camps de réfugiés dans la ville et dans ses environs", a précisé le HCR dans un communiqué.

 

La capitale centrafricaine a été secouée la semaine dernière par cinq jours de violences intercommunautaires, qui ont fait au moins dix morts.

 

En réaction à des meurtres attribués à des musulmans, des barricades ont été érigées par des individus se réclamant des anti-balaka --des milices majoritairement chrétiennes qui avaient mené une impitoyable chasse aux musulmans au début de l'année--, jusque dans le centre-ville jeudi.

 

Des affrontements violents les ont opposés aux forces nationales et étrangères (françaises, européennes et onusiennes) déployées à Bangui. Ces violences ont été accompagnées de pillages de commerces et d'habitations.

 

Alors que le calme est plus ou moins revenu depuis le week-end, le HCR dénonce dans son communiqué les difficultés rencontrées par les secours alors qu'ils essayaient de venir en aide aux populations.

 

"Nous appelons une fois de plus toutes les parties impliquées dans le conflit à respecter le travail humanitaire et permettre un accès humanitaire sans entrave aux organisations qui travaillent pour venir en aide aux milliers de personnes déplacées, qui ont désespérément besoin des secours", a souligné l'organisation onusienne.

 

Selon le HCR, il y a en Centrafrique environ 410.000 personnes déplacées, dont plus de 60.000 à Bangui. En outre, quelque 420.000 Centrafricains ont fui vers les pays voisins.

 

La Centrafrique, ancienne colonie française à l'histoire jalonnée de coups d'Etat, a plongé dans un chaos sans précédent début 2013 avec l'arrivée au pouvoir d'une coalition de rebelles à majorité musulmane, qui ont placé le pays en coupe réglée jusqu'à leur départ en janvier 2014. Les anti-balaka ont pris le relais, commettant de nombreuses exactions contre la minorité musulmane.

Centrafrique: au moins 6.500 déplacés dans les violences à Bangui (HCR)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com