Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 17:28

 

 

 

 

Bangui (Centrafrique) 22/10/14 - (APA) - La présidente centrafricaine Catherine Samba-Panza a fait part, mercredi à Bangui, de sa vive préoccupation au sujet des problèmes d’insécurité que vivent ses compatriotes ainsi que le nécessaire processus de réconciliation dans lequel son pays doit s’engager, avant de donner l’assurance que sur tous ses sujets ainsi que la crise politique elle va continuer à travailler sans relâche pour que la RCA retrouve la paix et la sécurité.

 

‘'La sécurité est aujourd'hui le problème numéro un de la République Centrafricaine. La raison du déploiement des forces internationales dans notre pays. Vous avez tous sans exception réclamé l'engagement fort des FACA aux côtés des forces internationales en raison de leur bonne connaissance du terrain. Je vous ai entendu au nom du peuple'', a déclaré la présidente de transition Catherine Samba-Panza dans une adresse à la nation devant le Conseil National de Transition (CNT) qui l'avait élue à son poste de présidente le 20 janvier 2014.

 

Pour elle, la disparition de la justice en Centrafrique explique pourquoi l'impunité est devenue le problème numéro deux de Centrafrique.

 

‘'Depuis au moins deux décennies, des crimes politiques et de droit commun commis massivement sur des innocents sont restés impunis. Je me suis engagée à siffler la fin de l'impunité en RCA. C'est ni plus ni moins ce que demande la communauté internationale'', a-t-elle lancé soulignant avoir instruit les magistrats d'enregistrer toutes les plaintes des Centrafricains victimes de diverses exactions pour ensuite rendre justice.

 

Selon la cheffe de l'Etat, comme peu de temps reste pour la fin de la transition et que ‘'certains d'entre nous pressent le pas pour aller à l'élection'', il faut passer directement à l'étape 3 du forum national qui se veut un ‘'dialogue politique, consensuel et représentatif''.

 

Partant de là, a-t-elle affirmé, ‘'l'autorité nationale des élections (ANE) pourra sans tarder soumettre un chronogramme détaillé à l'ensemble des parties prenantes''.

 

S'adressant aux forces des Nations unies qui ont pour mandat de protéger la population et sévir contre toute tentative de déstabilisation des autorités de transition, la présidente Samba-Panza a dit ‘'je demande au haut commandement de la Minusca de prendre toutes les dispositions nécessaires à l'application intégrale des termes des résolutions pertinentes''.

 

 

NDLR : Les paroles ne suffisent plus ! 

Catherine Samba-Panza décidée à poursuivre le combat contre l'insécurité en RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com