Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 15:49

 

 

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2014-09-20 12:48:43 - Le Premier ministre centrafricain, Mahamat Kamoun, a souligné la nécessité pour les institutions de son pays de ‘’parler d’une seule voix’’, relevant que cette attitude est plus que nécessaire en ce qui concerne les institutions majeures que sont la Présidence de la république, la Primature et le Conseil national de transition (CNT).


''Nous avons passé en revue le contexte politique, la situation des finances publiques très alarmantes qui nécessitent des mesures ardues et courageuses à prendre et j'ai demandé vraiment son soutien'', a confié à APA le chef du gouvernement au sortir d'une audience qu'il a eue vendredi avec le président du Conseil national de transition (CNT) en Centrafrique, Alexandre Ferdinand Nguendet.


Parlant de collaboration entre les trois institutions de la transition, Mahamat Kamoun a déclaré : ‘'nous avons même insisté sur la nécessité d'entretenir de bonne relation entre les trois têtes de la transition à savoir la présidente Catherine Samba-Panza, le Président du conseil national de transition et moi le chef du gouvernement''.

‘'C'est une lourde responsabilité. C'est une charge historique. Donc nous n'avons pas autre chose à faire que d'être vraiment soudés dans les actions et de parler d'une seule voix et d'avancer dans la même direction'', a-t-il poursuivi.


Pour le chef du gouvernement cette rencontre a permis de dissiper tous les malentendus et tous les nuages qui existeraient entre ces deux institutions. 


‘'Je sais que, le président Nguendet c'est un frère. Compte tenu des urgences dans le pays, c'est un frère donc à tout moment je venais le voir ‘', a-t-il fait observer.

Le président du CNT Alexandre Ferdinand, lors de son déplacement à Brazzaville en août dernier, avait demandé de surseoir à la formation du nouveau gouvernement pour apaiser l'esprit des parties signataires de l'accord de Brazzaville. 

 

http://www.apanews.net/article_read-805044-les-institutions-centrafricaines-doivent-parler-d------une-seule-voix----pm.html#sthash.IMHpL3qF.dpuf

 

Les institutions centrafricaines doivent parler d'''une seule voix'' (PM)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com