Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 23:07

 

 

 

 

 

APA Bangui (Centrafrique) - 2014-09-16 12:01:20 - Après 9 mois de présence en Centrafrique, la Mission Internationale de Soutien à la République Centrafricaine (MISCA) a passé le témoin à la Mission Multidimensionnelle et Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), lors d’une cérémonie organisée lundi au Camp M’poko à Bangui.

 

Le transfert officiel de responsabilités de la Misca à la Minusca s'est déroulé en présence du secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, de la présidente de la commission de l'Union Africaine, Nkosazana Zouma Dlamini et de la présidente de transition en Centrafrique, Mme Catherine Samba-Panza.


Forte de plus de plus de sept mille hommes au départ grâce aux dix pays contributeurs de troupes (Indonésie, Bangladesh, Pakistan, Maroc, Congo, Cameroun, Gabon, Burundi, Rwanda et RD Congo), la 3è mission de l'opération de maintien de la paix a pour mandat de protéger la population civile, appuyer le processus politique en cours et de contribuer à restaurer l'autorité de l'Etat Centrafricain ainsi qu'à créer les conditions nécessaires pour le respect des droits de l'homme et l'organisations des élections.


La transformation de la MISCA à la MINUSCA, va selon la présidente de la commission de l'Union Africaine, «permettre de mobiliser une assistance supplémentaire pour la république Centrafricaine à un moment où les parties prenantes nationales et les acteurs internationaux se doivent de redoubler d'efforts pour sortir le pays de sa situation ».


Pour Mme Zuma, ce transfert d'autorité ne signifie pas fin pas la présence de l'UA en Centrafrique. Puisque a-t-elle ajouté « nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec tous les autres partenaires à travers le groupe international de contact ou le GIC-RCA »


Pour sa part, le secrétaire général adjoint, chef des opérations de maintien de la paix l'Onu, M Hervé Ladsous, a rendu un hommage mérité aux troupes de la Misca avant de déclarer ce transfert d'autorité s'inscrit dans la continuité.


« Nous reprenons le flambeau aujourd'hui, la MINUSCA, nous le reprenons d'une manière qui a été longuement préparée. Nous le faisons évidemment sans qu'il ait une quelconque rupture. Sans qu'il ait une quelconque réorientation des efforts de la communauté internationale pour accompagner la République Centrafricaine dans sa sortie de crise » a-t-il dit.


De son côté la présidente de la transition Catherine Samba-panza a fait remarquer que « le passage de la MISCA à la MINUSCA ne devrait pas être perçu comme si la mission africaine a démérité ». 


« il est la conséquence de la complexité de la crise avec ses corollaires qui exigent des actions étendues nécessitant d'important moyens humains, matériels, techniques et financiers dont seules les Nations Unies disposent à travers une opération de maintien de la paix multidimensionnelle et intégrée »


A l'en croire, l'atteinte des objectifs de la MINUSCA doit se faire avec la participation effective à tous les niveaux des Centrafricains qui doivent s'approprier des acquis des interventions des nations unies pour leur pays. Elle a réitéré l'entière collaboration des autorités de transition pour l'accomplissement de cette mission onusienne.

 

http://www.apanews.net/article_read-804681-les-casques-bleus-s-installent-en-centrafrique.html#sthash.BXPQawfz.dpuf

Les casques bleus s'installent en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com