Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 17:57

 

 

 

 

 

http://www.france24.com/   17/09/2014

 

Alors que l'épidémie de fièvre Ebola ravage l'Afrique de l'Ouest et sévit désormais dans une province de la République démocratique du Congo, elle pourrait bien frapper la Centrafrique voisine. Reportage à l’institut Pasteur de Bangui.

 

Déjà empêtrée dans une crise politico-militaire, la Centrafrique pourrait en plus devoir faire face au virus Ebola. L’épidémie, responsable de la mort de 2 500 personnes en Afrique de l’Ouest depuis le début de l’année, menace en effet de se développer hors des frontières des États contaminés.

 

Bien qu'aucune contamination n'ait été décelée en Centrafrique, les autorités ont décidé de mettre en place des mesures de prévention. À l'Institut Pasteur de Bangui, les cas suspects sont minutieusement analysés.

 

"Il faut lutter pour que cette transmission n’arrive pas dans la capitale Bangui", insiste l'épidémiologiste Alexandre Manirakiza. "La population est très dense donc il y a une grosse promiscuité et une grande activité de la population. Dans ces conditions, l’épidémie se propage très rapidement."

 

"L'institut Pasteur a effectué des prélèvements sur 58 personnes qui sont venues des pays où l'épidémie a été déclarée", indique, pour sa part, le médecin biologiste Alain Farra. "Jusqu’à présent, tous ces examens ont été négatifs."

 

La présence menaçante du fleuve-frontière avec la RDC

 

La majorité des cas suspects sont détectés à l'aéroport et placés en quarantaine. Toutefois, si l'aéroport de la ville est sécurisé, le fleuve servant de frontière avec la République démocratique du Congo constitue, lui, un danger.

 

"On a très peur d'Ebola. Le gouvernement doit mettre en place des contrôles aux abords du fleuve pour que le virus ne rentre pas en Centrafrique", enjoint Vincent-de-Paul Yalingate, chef piroguier du fleuve Oubangui-Chari.

 

Mardi 16 septembre, les pays de la zone franc de l'Afrique centrale se sont inquiétés, lors d’une réunion à Brazzaville, d'un "risque de propagation réel et fort" de l'épidémie sur leur territoire depuis l'Afrique de l'Ouest.

 

"Le risque de propagation est réel et fort en Afrique centrale", a déclaré le Dr Constant Roger Ayenengoye, responsable d'un organisme de contrôle sanitaire de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cémac) - qui regroupe le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad.

 

L'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com