Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 12:08

 

 

 

Revue de presse 

 

Après la Misca et ses bérets verts, place à la Minusca et ses casques bleus. Créée en avril par la résolution 2149 du Conseil de sécurité, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine s'est officiellement déployée lundi sur le terrain, prenant le relais de la force de l'Union africaine. Dotée de moyens accrus, cette nouvelle force, dont le premier mandat court jusqu'au 30 avril 2015, devrait compter à terme 12 000 hommes – 10 000 militaires et 2 000 policiers.

 

Des effectifs destinés à rétablir l'ordre et, partant, l'autorité de l'Etat dans un pays miné depuis de longs mois par les violences interconfessionnelles, souligne le site Les Afriques. Cela va-t-il pour autant changer fondamentalement la donne ? Cité par Voice of America, Gustave Bobossi-Séréngbé, recteur de l'université de Bangui, affiche sa circonspection, estimant que les groupes armés – ex-Séléka musulmans et anti-balaka chrétiens – ne vont pas rendre les armes sans opposer de résistance. Sept mois pour "ramener la paix", le délai paraît "bien court", estime la Deutsche Welle.

 

D'autant que le territoire de la RCA est une fois et demie plus vaste que celui de la France et qu'il n'existe aucune infrastructure adéquate, explique un expert. Pour l'ONG Human Rights Watch, l'urgence principale est de protéger les civils dans l'est et le centre du pays, où les heurts sectaires se multiplient, en dépit d'un accord de cessez-le-feu signé en juillet à Brazzaville (Congo).

 

Naguère imprégnée de tolérance, la République centrafricaine est aujourd'hui une nation fracturée, baignant dans une atmosphère viciée de haine et de rancœur, constate Michelle Shephard, correspondante du Toronto StarThe Nation, de son côté, regrette que la crise actuelle soit la grande "oubliée" de la communauté internationale, alors même que la RCA est chaque jour plus près du précipice. 

 

Centrafrique : une mission déjà vouée à l'échec ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com