Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 17:08

 

 

 

 

Comment favoriser la Paix ! C’est là ! Nous voyons l’incohérence des discours des supposés hommes politiques Centrafricains, Réflexions !

 

Il y ‘a quelques choses les plus ahurissantes de voir des sorties des supposés représentants politiques, dans un premier temps, en refusant l’assise de Brazzaville et finis par s’y rendent après sans faire de vagues, via un des leurs. Et par ailleurs la sortie dite, des groupes des intellectuelles donner des avis aussi plus ahurissants et confus, pour réclamer la dissolution de CNT ?! Un réveil  trop tardif. Ceci devrait être plus cohérent quand la transition du couple Djotodia et Tiangaye qui s’est fait débarquer par les chefs d’Etats de la sous région. Louper d’Anticipant aussi la débâcle, après l’organisation de la nouvelle Transition, les deux autres institutions de Transition, c'est-à-dire le CST (Conseil Supérieur de la Transition), et CNT (Conseil National de la Transition), devraient êtres dissoutes, j’avais publié un texte à l’époque en réclamant cette dissolution dans ce sens, si nous voulions êtres plus crédibles aux yeux des partenaires politiquement, autres …etc. Si l’exigence intellectuelle nous réclame.

 

Sur une autre dimension, les analyses de certains soit disant des Journalistes d’investigations sur le Net, très souvent brilles des calomnies, des mensonges, de diffamation…etc. Et paradoxalement ! À l’inverse deviennent des courtisans notoires !  Enchantant les chefs Gourous, d’Apologie, seule ils ont la recette de critères de compétences et d’intégrités, en ventant des mérites des compétences de leurs gouvernances, des passages sur la tête du Pays, ou sur des départements ministériels …etc. Et quand on se demande, quel est le bilan de ces derniers ? Les Centrafricains(nes), devraient se poser vraiment des questions de toutes ces publications, ici et là ! Toutes ces âneries grotesques.

 

Redeviennent lucides sur leurs destinées. Il faut le dire et le reconnaitre, nous avons plus de Pays, du moins, et les autres fonds leurs beurres sur notre Dos, sur notre richesse. D’autant plus que tous ces gens existent que sur la souffrance des pauvres citoyens Centrafricains, comme vous et moi, nos parents, nos frères, nos sœurs et enfants qui peuvent plus disposer de leur Pays ! Ou tout simplement circuler en toute liberté sans se prendre une balle perdue, ou tout simplement une balle.

 

Quelle leçon de vie, devrons-nous avoir pour notre future ? Et de vivre ensemble ! Comment favoriser la paix ? Afin de rétablir les relations de bon voisinage, de bonne cohabitation communautaire ? Confessionnelles ? Vu ce dernier temps ce sont des mots en mode en Centrafrique, en remplacement de l’ancienne recette ethnique, clan…etc., et en terme de critère des choix politiques ! Il faut boycottés maintenant les déclarations et meetings de ces supposés politiques aussi incohérentes dans leurs postures, que dans des discours et elles manquent de dignités, de charismes ou nous voyons clairement les intérêts encourues, et si ces intérêts n’est pas remplis pleurniches comme des veuves épeurées parce qu’ils estiment à tort ou à raison le pourvoir les échappes, de surcroits, les partages du gâteau comme ils disent de manière péjorative ! Comme si une République ou la Gouvernance d’un Pays est une partie de gâteau,  est une histoire de partage ! Pourtant nous sommes que sur des périodes de la Transition ! Plus la Paix s’installe, plus cette Transition n’aura aucune raison de continuer. Je dis ceci, ça nous n’empêcherons pas d’être vigilant de la manière et tournure dans la gouvernance de cette Transition. En instituant des contres pouvoir adéquat de contrôle de la gestion des affaires de l’Etat.

 

Camper dans des positionnements, vous les politiques et société civile, comme les rebelles chefs Séléka et autres Anti-balaka, qui ne veulent pas que ces désordres finissent ! Vous maintenez le peuple Centrafricain dans la souffrance pour des raisons qui finiront par vous rattrapez tôt ou tard.

 

L’engagement politique est une autre chose, pas que pour se servir, mais pour servir et défendre l’intérêt de sont Pays, et ces concitoyens.

 

L’exigence, elle est celle-là, qu’elle est devenue urgente que nous les citoyens Centrafricains(nes), que nous nous prononcions sur ce qui est prioritaire pour la survie de notre Pays, sur le plan de l’intégrité territoriale, de la réconciliation et la Paix ! Qu’économique qui demeure une source d'interrogation teintée d'inquiétude. Sans exclure l’impunité et la Justice. Il nous incombe, comme  les citoyens Centrafricains de faire en sorte que ces structures de la transition soient protégés malheureusement, je dis malheureusement pour des raisons évoqués par ailleurs, et qu’on en finisse très rapidement.  Au lieu de tergiverser éternellement.

 

Ce qui est arrivé à nous les Centrafricains(nes), de toutes les confessions confondues n’a rien d’exceptionnel. Nous connaissons tous et toutes les responsables. Mais l’heure est au ressaisissement. Il arrive parfois, souvent dans une famille les gens se fâchent, prennent des mauvaises directions, des décisions et rejettent la faute sur l’autre. Si chacune campe sur ses positions, un fossé risque de se creuser entre elles. Là ! Je m’adresse aux antagonistes confessionnelles (Chrétiens et Musulmans) ! En effet, la plupart d’entre vous souhaitent vivre en Paix donnez-vous les moyens, de ne plus céder à la manipulation des brigands « Vouloir c’est pouvoir, Osez c’est avoir » l’audace  c’est d’avancer ! Souvenez-vous des jours heureux ou des heures paisibles dans votre Pays, dans vos demeures respectifs, la cohabitation avec les uns et les autres ! À chacun(ne), chacun(ne), vaquais à ces occupations. Donnez-vous les moyens de vivre pour toutes les victimes, pas que dans vos familles, les autres sont aussi des Centrafricains, des humains, alors il faut vivre pour eux. Pour les biens  matériels perdus n’est qu’éphémère.

 

Alors comment y parvenir, malgré des frictions occasionnelles ? Pouvions-nous Centrafricains(nes) lutter contre nos mauvais penchants et passer sur les offenses ? Est-il possible de régler un conflit paisiblement ?

 

Il faut que la raison reprenne le dessus entre nous les citoyens Centrafricains et dire non à la manipulation des hommes sans scrupules. Nous devrons tous et surtout les supposés leaders politiques donneurs de leçons, de laisser les désaccords de côté et aller dans le sens d’appesantir les souffrances de tous les Centrafricains, avant toute chose, préalable d’aller vers la réconciliation, en allant vers les processus de la Paix en soutenant la transition et surtout en là aidant en finir plus proprement, ça assez perdurée la Transition dans notre Pays.  Avec courage, cultiver des qualités comme le Discernement, la Perspicacité, la Bonté, l’Amour de la patrie et la Patience. Ces qualités favorisent la Paix et guérissent les blessures, les Déceptions le peuple est plus important que vos petits calculs.

 

Nous sommes tenus de vivre ensemble dans notre Pays.

 

  Fait a Lyon, 24/08/2014

Tribune libre de Aubin Roger Komoto

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com