Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 17:17

 

 

 

 

 

25/08/14 (BBC Afrique)

 

Après la formation du gouvernement de Mahamat Kamoun, la Séléka a demandé aux ministres qui siègent en son nom de se retirer ou de faire cavalier seul.

 

Son porte-parole du bureau politique, Habylah Awal a déclaré que la Séléka n'avait mandaté personne à ce gouvernement et qu’elle n’avait pas été consultée par la présidente de la République, Catherine Samba Panza.

 

Habylah Awal a ajouté que la Séléka réclamait le respect de la déclaration de Ndjamena :

 

« Nous avons donné notre parole et nous l’avons respecté. Le chef Djotodia a accepté de partir. Nous avons rempli notre part du contrat. Nous pensons qu’il est aussi de notre responsabilité de dire la vérité à Catherine Samba Panza pour qu’elle revienne à la raison et qu’on accepte de respecter cet accord ».

 

Gouvernement pléthorique

 

De son côté, le coordonnateur du groupe de travail de la société civile, Gervais Lakosso a taxé de pléthorique le nouveau gouvernementale, composé de trente et un membres.

Selon Gervais Lakosso, la taille ainsi que la composition de l’équipe gouvernementale pose un problème :

 

« On a toujours suggéré qu'un gouvernement de large ouverture n’était pas convenable vue la situation actuelle, pour des raisons financières et des raisons stratégiques. Souvent, chaque bord envoie des personnes sans tenir compte de leurs profils, et souvent ça devient un casse-tête pour le premier ministre et le chef de l’Etat. Cela contribue à bloquer la machine ».

 

Le coordonnateur du groupe de travail de la société civile a rappelé que l'objectif du nouveau gouvernement est d’organiser les élections en 2015. N’étant pas un gouvernement normal avec un programme politique à exécuter, la Société civile attend de lui qu’il accélère le processus du retour à la légalité constitutionnelle.

 

http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2014/08/140824_caropposi...

 

 

(le porte-parole de Séléka Habylah AWAL)

RCA : la Séléka boycotte le gouvernement

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com