Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 14:43

 

 

 

 

 

 

 

Violation de l'accord de cessation des Hostilités par la sangaris et ces alliés.

 

Nous voulons faire savoir au monde entier que le président Michel DJOTODJA à accepter de quitter le pouvoir c'est par ce que la communauté internationale était persuadé qu'il était le problème de la RCA. C'est ainsi qu'il à accepter de tronquer son pouvoir contre la paix en acceptant de démissionner volontairement à Ndjamena.

 

Les mêmes nous ont demandés de cantonner nos éléments à Bangui et l'assassinats de musulmans en est suivis. Nous avons accepté d'aller signer l'accord de cessation des hostilités dans la logique de la paix, malgré les réticences de certains d'entre nous et, nous avons respecté nos engagements en dépit des agressions des antibalakas contre nos populations.

 

Les événements sur le terrain démontrent  à charge que la communauté internationale à déjà choisie son camp. Ce qui se passe actuellement à Batangafo est une suite logique de ce qu'avait fait la sangaris et les antis-balakas à Bangui, Boda, Yaloké etc. 

 

La sangaris et ces alliés les anti-balakas et les antibalakas déguisés en FACA sont venus nous attaquer gratuitement causant plusieurs morts et blessés parmi la population civile à majoritairement musulmane.

 

A l'heure actuelle, la population musulmane de Batangafo est est livrée aux scènes de violences que leurs coreligionnaires ont subie à Bangui, Boda, Yaloké ( pillages, viols et tueries massives) au vu et au su de la Force Française de la Sangaris perpétré par ces alliés.

 

Des tels agissements nous obligent à décider unilatéralement, la suspension de notre participation à  accord de Brazzaville et, nous prendrons nos responsabilités  à faire face à n'importe quelle agression. Nous profitons de l'occasion pour présenter nos condoléances à toutes les familles des victimes civiles qui sont majoritairement musulmanes.

 

Fait à Birao, le 06 Août 2014

 

Nouradine ADAM

 

 

NDLR : Il est curieux de constater que Nouredine Adam puisse parler ici de la violation de l'accord de cessation d'hostilités qu'une partie de l'ex-Séléka qu'il représente, a au demeurant, rejeté. D'autre part, Sangaris n'est point signataire de l'accord de Brazzaville par conséquent ne saurait être engagé par les termes dudit accord. 

Communiqué de presse N°00520140806 Nouradine Adam

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com