Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 17:09

 

 

 

 

 

 

DECLARATION RELATIVE A LA FORMATION DU GOUVERNEMENT KAMOUN 

 

 

Le 10 août 2014, après avoir longtemps assuré le Président Denis SASSOU NGUESSO, Médiateur de la crise centrafricaine ainsi que les plus hautes personnalités françaises, Mme Catherine SAMBA-PANZA a décidé au dernier moment sur fortes pressions de son entourage et sur des critères qui lui sont propres de nommer M. Mahamat KAMOUN Premier Ministre pour succéder à M. André NZAPAYEKE contraint à la démission après le forum de Brazzaville du mois de juillet dernier.

 

D’emblée la nomination de M. Mahamat KAMOUN, loin de faire consensus, a été immédiatement contestée et fortement critiquée aussi bien au niveau national qu’international. Plusieurs entités politiques ont même ouvertement exprimé leur refus de faire partie du gouvernement KAMOUN.

 

C’est pour cette raison que le Médiateur congolais s’est vu obligé de réunir à nouveau à Brazzaville au courant de ce mois d’août un certain nombre de personnalités politiques et de la société civile dont le Président du CNT, et demandé de surseoir à la formation du gouvernement et la démission du Premier Ministre Mahamat KAMOUN.

 

Malgré cela, Mme Catherine SAMBA-PANZA a pris le risque et décidé de maintenir le choix de Mahamat KAMOUN, et de constituer dans la foulée un gouvernement de coterie, non dénué de calculs électoraux et pas du tout de « large ouverture » comme elle le prétend mais essentiellement composé de faire-valoir et de personnalités dont la représentativité est plutôt sujette à caution.

 

Ce faisant, Mme Catherine SAMBA-PANZA  engage ainsi une épreuve de force avec la plupart des partis politiques dont l’AFDT et la société civile de notre pays qu’elle a pourtant sollicités pour lui faire des propositions, en se mettant à dos les différents partenaires institutionnels, certains pays amis et Chefs d’Etat des pays voisins, bref la communauté internationale qui n’a jusqu’ici ménagé aucun effort pour aider notre pays à sortir de cette crise.

 

La Fédération « EUROPE-AMERIQUES-ASIE-MOYEN ORIENT-OCEANIE »  du MLPC rappelle au passage qu’elle a été parmi les premières voix à féliciter et apporter son soutien à  Mme Catherine SAMBA-PANZA dès son élection par le CNT pour diriger la transition. Mais force est de constater que depuis cette élection le Chef de l’Etat de transition ne pose aucun acte qui aille dans le sens du redressement du pays afin d’aller aux élections dans les délais qui lui sont impartis, encore moins dans le sens de la recherche de la paix par une démarche consensuelle. La formation du gouvernement KAMOUN contre vents et marrées en est une parfaite illustration.

 

Cette posture de Mme Catherine SAMBA-PANZA qui s’apparente à une démarche suicidaire et qui fait courir inutilement à notre pays, déjà à genou et dans une situation de grande fragilité,  présente aussi le danger de replonger la RCA dans le fond du gouffre.

 

Forte de ce qui précède, la Fédération « EUROPE-AMERIQUES-ASIE-MOYEN ORIENT-OCEANIE » du MLPC :

 

  • Rejette en bloc le gouvernement du Premier ministre Mahamat KAMOUN ;
  • Dénonce l’entêtement de Mme Catherine SAMBA-PANZA consistant à faire la politique de l’autruche ;
  •  
  • Exige la démission immédiate de la camarade Jeannette DETHOUA, son maintien dans ce gouvernement ne saurait l’être au nom du MLPC ;
  •  
  • Demande à la communauté internationale d’intervenir auprès de Mme Catherine SAMBA-PANZA afin qu’elle engage de nouvelles négociations avec toutes les forces vives de la Nation pour un vrai gouvernement d’union nationale ;
  •  
  • Rend responsable le Chef de l’Etat de transition, Mme Catherine SAMBA-PANZA, des lourdes conséquences pour la RCA de son intransigeance folle et aveugle.

 

La Fédération « EUROPE-AMERIQUES-ASIE-MOYEN ORIENT-OCEANIE » du MLPC appelle tous ses militantes, militants et sympathisants à rester mobilisés au côté de la population centrafricaine dans les moments difficiles que traverse notre pays.

 

Fait à Paris, le 23 août 2014

 

Antoine Jérémie NAM-OUARA

 

Membre du Bureau Politique

 

Chargé de communication extérieure

 

 

NDLR : Selon nos informations et en attendant la prise de sa position officielle,  L'AFDT dont fait partie le MLPC, aurait décidé à l'issue de sa réunion de ce jour, non seulement de prendre ses distances avec le gouvernement Kamoun mais également de demander le retrait de ce gouvernement de Mme Jeannette DETHOUA, seule personnalité sur cinq proposées par l'AFDT et nommée au ministère de la réconciliation nationale. L'AFDT demande en outre à Mme Samba-Panza d'éviter la politique de passage en force, de ne pas se mettre à dos la communauté internationale mais de renouer avec elle et d'oeuvrer par consensus et une véritable démarche de concertation et de dialogue pour le retour de la paix dans notre pays.  

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FEDERATION EAAMOO du MLPC

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com