Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 16:24

 

 

 

 

 


Bangui - AFP / 22 août 2014 17h15 - Le Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun a annoncé vendredi la formation d'un nouveau gouvernement de large ouverture, comptant une trentaine de ministres, dont des représentants des groupes armés et de la société civile, selon un décret officiel.


Selon ce décret, lu à la radio nationale, le nouveau cabinet compte deux ministres d'Etat, 27 ministres et deux ministres délégués. L'ex-rébellion Séléka à dominante musulmane y a trois représentants, et la nébuleuse des milices chrétiennes anti-balaka un seul.


Douze membres du gouvernement sortant d'André Nzapayéké ont retrouvé une place dans le nouveau cabinet.


Les ministres des Affaires étrangères, des Postes, de l'Economie, de la Fonction publique, de l'Education, du Commerce, et de la Santé, restent inchangés.


Cinq membres de l'ancienne équipe se voient attribuer de nouveaux portefeuilles, comme Aristide Sokambi, issu de la société civile et ancien titulaire de l'Administration du territoire, qui devient nouveau ministre de la Défense.


Dix-neuf nouvelles personnalités font leur entrée au gouvernement, dont le général de gendarmerie Thierry-Marie Métinkoué, nouveau ministre à la Sécurité.


Les rebelles de l'ex-coalition Séléka obtiennent trois portefeuilles, avec l'Elevage (Mahamat Tahib Yacoub), les Transports (Arnaud Djoubaye Abazène) et les Postes et télécommunications (Abdallah Kadre Hassane).


Les milices anti-balaka sont représentées dans la nouvelle équipe par Jacob Désiré Ngaya, ministre délégué aux Finances.


Armel Ningatoloum Sayo, un commandant du mouvement Révolution et justice (rébellion armée active dans le Nord-Ouest), est nommé ministre de la Jeunesse et des sports.


Le gouvernement sortant avait démissionné début août, dans la foulée d'un accord de cessez-le-feu signé le 23 juillet à Brazzaville entre l'ex-Séléka et les milices anti-balaka.

Cet accord, conclu sous la pression internationale, était censé relancer la transition en panne mais a été plusieurs fois violé sur le terrain. Il prévoyait la formation d'un gouvernement élargi. La nomination le 10 août du Premier ministre Kamoun avait été cependant contestée par l'ex-Séléka et une grande partie de la classe politique, retardant d'autant la formation du nouveau gouvernement.



(©)

 

 


LISTE DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT

 

22 août 2014 

 

Voici la composition du nouveau gouvernement centrafricain formé vendredi par le Premier ministre Mahamat Kamoun.

 

- Ministre d'Etat de l'Equipement: Marie Noëlle Koyara (ex-ministre de l'Agriculture dans le gouvernement sortant)

- Ministre d'Etat la Défense: Aristide Sokambi (ex-ministre de l'Administration du territoire)

- Ministre de la Sécurité: général Thierry-Marie Métinkoué (gendarmerie)

- Ministre de l'Economie: Florence Limbio (maintenue)

- Ministre des Mines: Joseph Agbo

- Ministre des Finances: Bernard Koumba Bounandélé

- Ministre de la Réconciliation: Jeannette Déthoua

- Ministre des Affaires étrangères: Toussaint Kongo Doudou (maintenu)

- Ministre de la Justice: Gabriel Faustin Mbodou

- Ministre de la Fonction publique: Eloi Anguimaté (maintenu)

- Ministre de l'Education nationale: Gisèle Bédan (maintenue)

- Ministre de la Santé: Marguérite Samba Maliavo (maintenue)

- Ministre des Transports: Arnaud Djoubaye Abazène (maintenu, proche des ex-Séléka)

- Ministre du Commerce: Gertrude Zouta (maintenue)

- Ministre des Postes et Télécommunications: Abdallah Kadre Hassane (maintenu, proche des ex-Séléka)

- Ministre des Eaux et Forêts: Isabelle Gaudeuille (ex-ministre de la Justice)

- Ministre de la Sécurité sociale: Gaston Mackouzangba (ex-ministre chargé du secrétariat général du gouvernement)

- Ministre de l'Administration du territoire: Bachir Modibo Oualidou

- Ministre de l'Enseignement Supérieur: Pr Bernard Simiti (proche du Premier ministre)

- Ministre des Affaires sociales: Eugénie Yarafa

- Ministre de l'Energie: Jacques Mboaliadas

- Ministre de l'Urbanisme: Jacques Ndémanga Kamoun (frère du Premier ministre)

- Ministre de la Jeunesse et des sports: commandant Armel Ningatoloum Sayo (issu du mouvement armé Révolution et justice, actif dans le nord-ouest du pays)

- Ministre de la Communication: Victor Waké

- Ministre du Développement rural: David Banzoukou

- Ministre de l'Environnement: Robert Namséné

- Ministre du Tourisme: Romaric Vomitiandé

- Ministre de l'Habitat: Gilbert Kogréngbo

- Secrétaire général du gouvernement: Marc Mokopété

- Ministre délégué aux Finances: Jacob Désiré Ngaya (proche des anti-balaka)

- Ministre délégué à l'Elevage: Mahamat Taib Yacoub (proche des ex-Séléka).

 

Avec une trentaine de ministres, dont des représentants des groupes armés et de la société civile, le Premier ministre centrafricain a formé un gouvernement de large ouverture et de consensus.

 

 

Centrafrique: nomination d'un nouveau gouvernement de large ouverture

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com