Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 10:14

 

 

 

 

 

 

29/08/14 (AFP)

 

Le chef d'état-major des armées françaises, le général Pierre de Villiers, a effectué une visite éclair mercredi dans la capitale centrafricaine, où il a rencontré la présidente Catherine Samba Panza et les troupes françaises, a-t-on appris de source militaire française jeudi.

 

"Le général de Villiers est arrivé(à Bangui) en début d'après-midi et est reparti quelques heures après. Durant sa brève visite, il s'est entretenu avec des autorités civiles et militaires, notamment la présidente de transition", a affirmé à l'AFP un officier de l'opération Sangaris.

 

Il s'agit "véritablement d'une visite de commandement (...) destinée à faire le point sur la situation des troupes sur le terrain et l'évolution de la situation sécuritaire en RCA", a précisé cet officier.

 

Le chef d'état-major "a, au cours d'une patrouille en ville, souligné le bon travail des troupes sur le terrain. Il a encouragé les troupes à continuer le travail qui est fait et s'est réjoui du retour du calme à Bangui et dans certaines régions du pays", a ajouté la même source.

 

Cette visite à Bangui intervient dans le cadre d'une tournée régionale du chef d'état-major, qui s'est auparavant rendu mardi au Tchad, où est basé le commandement d'une autre mission française, l'opération Barkhane, destinée à renforcer la lutte contre le terrorisme au Sahel.

 

La France a déployé depuis fin 2013 dans le cadre de son opération Sangaris près de 2.000 soldats, qui interviennent en appui à la force africaine Misca (6.000 hommes), pour mettre fin aux violences intercommunautaires et aux affrontements entre groupes armés qui ravagent la Centrafrique depuis plus d'un an.

 

Elle contribue aussi à la force européenne Eufor-RCA qui compte actuellement 750 hommes (dont 250 français), déployée à Bangui.

 

L'ONU doit prendre le relais des forces internationales en déployant le 15 septembre 7.600 hommes dans le cadre d'une opération de maintien de la paix, qui comptera à terme 12.000 hommes.

 

Depuis la prise du pouvoir en mars 2013 par l'ex-rébellion Séléka, renversée ensuite en janvier 2014, la Centrafrique vit une crise sans précédent. Les exactions des groupes armés contre les civils ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

Centrafrique: le chef d'état-major français visite ses troupes à Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com