Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 16:15

 

 

 

 

 

(Agence Ecofin) - 26/08/14La rébellion de la Séléka a demandé aux ministres qui siègent en son nom au nouveau gouvernement centrafricain formé par le Premier ministre Mahamat Kamoun de se retirer. «La Séléka été scandalisée par la diffusion de la liste des membres du Gouvernement comportant les noms de trois de ses hauts cadres. Pourtant, le Bureau Politique n’a jamais été consulté et n’a pas remis une quelconque liste à cet effet», a précisé la rébellion à dominante musulmane dans un communiqué.

 

Et d’ajouter: «Eu égard à la profondeur de la crise politique que traverse notre pays, la Séléka reste toujours attachée au principe de la désignation consensuelle du Premier ministre et de son gouvernement. Laquelle désignation devrait intervenir après la signature d’un accord politique entre tous les acteurs de la vie politique nationale, gage de stabilité, de paix et de concorde nationale. De ce qui précède, la Coalition Séléka demande à ces cadres cooptés par hasard pour être dans le gouvernement de remettre sans délai leur démission».

 

Par ailleurs, le coordonnateur du groupe de travail de la société civile, Gervais Lakosso, a taxé de pléthorique le nouveau gouvernementale, composé de trente et un membres.

 

«On a toujours suggéré qu'un gouvernement de large ouverture n’était pas convenable vue la situation actuelle, pour des raisons financières et des raisons stratégiques. Souvent, chaque bord envoie des personnes sans tenir compte de leurs profils, et souvent ça devient un casse-tête pour le premier ministre et le chef de l’Etat. Cela contribue à bloquer la machine», a déclaré M. Lakosso, indiquant que le principal objectif du nouveau cabinet est d’organiser les élections en 2015.

Centrafrique : la Séléka demande aux ministres siégeant en son nom de se retirer

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com