Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 11:02

 

 

 

 

 

BANGUI, 11 août 2014 (AFP) - L'ex-rébellion centrafricaine de la Séléka ne participera pas au gouvernement du nouveau Premier ministre centrafricain, son avis n'ayant "pas été pris en compte" pour le désigner, a déclaré lundi à l'AFP son porte-parole, Abou Mal Mal Hissène.

 

"Nous pensons que la présidente de transition (Catherine Samba Panza) n'a pas tenu compte des avis de la Séléka qui contrôle encore la majeure partie" de la Centrafrique, a affirmé ce porte-parole, assurant que l'ex-coalition rebelle avait appris la nomination du nouveau Premier ministre "à travers les médias étrangers".

 

"La Séléka ne participera pas au prochain gouvernement", a affirmé Abou Mal Mal Hissène.

 

La présidente de la transition Catherine Samba Panza a nommé dimanche Mahamat Kamoun, un musulman, comme nouveau Premier ministre pour diriger la transition, une première depuis l'indépendance du pays.

 

Spécialiste des finances, M. Kamoun a été directeur général du Trésor sous le président François Bozizé (renversé en mars 2013) et directeur de cabinet de Michel Djotodia, le chef de la Séléka, au pouvoir entre mars 2013 et janvier 2014.

 

Au pouvoir de mars à décembre 2013, période durant laquelle elle s'est rendue coupable d'innombrables exactions contre les populations de Bangui, la coalition rebelle de la Séléka a été affaiblie par une opération militaire française et une force africaine, puis forcée de quitter la capitale pour se replier vers le nord du pays, dont elle garde le contrôle aujourd'hui.

 

La Centrafrique a connu depuis lors de terribles violences intercommunautaires qui ont fait des milliers de morts et ont jeté sur les routes des centaines de milliers de déplacés.

 

 

 

RCA: une nomination contestée

 

11/08/14 (BBC) - L’ex-rébellion de la Séléka a rejeté la nomination du nouveau Premier ministre centrafricain, Mahamat Kamoun.

 

Selon la coalition rebelle, le nouveau chef du gouvernement n'est pas issu de ses rangs.

Sa nomination viole tous les accords signés jusque-là, a déclaré à la BBC le capitaine Ibrahim Ahmat Nedjad, porte-parole de l'aile militaire de la Séléka.

 

Plus tôt dans la journée de dimanche, la présidente Catherine Samba-Panza a nommé son directeur de cabinet et conseiller spécial Mahamat Kamoun comme nouveau Premier ministre du pays.

 

Selon le porte-parole de la présidence, la décision fait suite aux consultations des Forces vives de la Nation en concertation avec la communauté internationale.

 

http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2014/08/140811_rca-selek...

 

Centrafrique: l'ex-Séléka "ne participera pas au prochain gouvernement"

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com