Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 18:15

 

 

 

 

 

22/08/14 (AFP)

 

Au moins huit personnes ont été tuées dans des affrontements entre groupes armés dans la région de Boda, dans le sud-ouest de la Centrafrique, a-t-on appris auprès de la force africaine Misca vendredi.

 

"Au moins huit personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans des affrontements entre des anti-balaka et des musulmans armés" mercredi et jeudi, a déclaré à l'AFP un officier de la Misca .

 

"Ces affrontements font suite à la mort d'un adolescent musulman de 14 ans tué par des éléments anti-balaka (milices chrétiennes) ainsi que d'un second sujet musulman qui était à la recherche de bois de chauffe", a expliqué l'officier.

 

En réaction, "les musulmans armés ont alors entrepris des actes de représailles faisant fuir les habitants", a-t-il ajouté.

 

"Présentement les forces internationales font ce qu'elles peuvent pour s'interposer et limiter les dégâts. Mais de nombreux musulmans sont armés et ils empêchent les autochtones de vaquer à certaines de leurs occupations", a affirmé Jean Nago, un habitant de Boda.

 

La ville de Boda, située à 350 km de Bangui, dans l'une des principales zones minières du pays, a été le théâtre de violents affrontements intercommunautaires qui ont fait plusieurs centaines de morts depuis plus d'un an.

 

Boda est l'une des dernières enclaves musulmanes de l'Ouest du pays - près de 10.000 musulmans y vivent encore-, la plupart ayant fui les violences ces derniers mois pour se réfugier dans le nord du pays et dans les pays voisins.

 

Depuis la prise du pouvoir en mars 2013 par la Séléka, ex-rébellion à dominante musulmane, contrainte de l'abandonner en janvier 2014, la Centrafrique vit une crise sans précédent.

 

Le Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun a annoncé vendredi la formation d'un nouveau gouvernement de large ouverture, comptant une trentaine de ministres, dont des représentants des groupes armés et de la société civile, censé relancer la transition.

Centrafrique: huit morts dans des affrontements entre groupes armés dans le Sud-Ouest

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com